Bienvenue sur le site de la Rumba !

Le club RUMBA est le club des coureurs Hors stade de Bois d’Arcy.

Il organise les courses de la St-Gilles (Semi-marathon, 10 Km course, 10Km marche et courses enfants). 
C’est un club exclusivement adulte, qui se veut convivial avant tout et qui accueille toutes personnes souhaitant pratiquer la course à pied, dans un cadre aussi agréable que la forêt de Bois d'Arcy.

Les entraînements se font au départ du stade Jean Moulin. Des vestiaires et des douches sont à disposition.
Ils ont lieu en semaine, le mardi et jeudi soir, départ à 19h des vestiaires.

Des entrainements informels ont lieu aussi le samedi (footing à 9h) et le dimanche (sortie longue à 9H).

Les entrainements ont lieu toute l'année, il n'y a pas d'arrêt pendant les vacances scolaires.

-> Pour la présentation complète du club, c'est ici !


La vie du club

10Km de Paris :

 

Une fois n’est pas coutume, c’est sur un 10km que s’est challengée une délégation de 10 Rumbasien(nes) à Paris en ce Dimanche 26 Mai 2024. 5h15 : dring dring ça pique le réveil mais le gardien du temps, Gareth veille au grain ! Alors on ne traîne pas et le rdv est donné à 6h15 sur le parking de la gare de St Cyr pour les premiers départs.

En effet 30.000 coureurs sont attendus et les sas de départ sont trèèès échelonnés, alors les réveils n’ont pas tous sonnés à la même heure chez les rumbasiens.

Le 1er groupe partira gentiment avec nos 2 juniors du jour : Robinson et Baptiste encore tout comateux mais heureux de participer à cette épreuve dans l’ambiance RUMBA.

Pas de temps à perdre après la voiture, train puis métro, l’entrée dans les sas se fait au pas de course après une photo de groupe et un échauffement minimaliste.

Nous ne verrons malheureusement pas nos camarades des autres sas mais heureusement les téléphones chauffent 😉.

Un parcours fort sympathique dans un Paris réservé aux runners toujours agréable : Arc de Triomphe-La Madeleine-Palais Garnier-Le Louvre-Concorde-Petit Palais-Grand Palais-Tour Eiffel-Trocadéro pour une arrivée Avenue Foch. Au top 👌.

Néanmoins, on se souviendra tous de cette côte du Trocadéro au 8km alors que nous étions déjà bien dans le rouge…un petit goût de la côte des gardes. Unanimement, elle a bien piqué 🤪 !

Un listing rapide des chronos de chacun mais surtout une pensée particulière pour Fanja et William qui ne cessent ne progresser et signent encore un nouveau RP : Bravo à vous 2 👏👏.

 

Anne-So : 44’42

Aurore : 55’49

Fanja : 52’50

Mélanie : 52’15

Fabrice : 39’35

François : 47’02

Gareth : 54’53

Jacky : 49’00

Lira : 56’49

William : 56’13

 

Et nos juniors du jour :

Baptiste : 53’09

Robinson avec Coach papa : 54’53

 

Fabrice D.


Trail Alsace Grand Est by UtMb UTDP :

114km / 4200m D+

 

Tout commence en juin dernier , quand j’entends parler d’une nouvelle course en Alsace , faisant partie du circuit UtMb.

Je tombe amoureuse des vidéos et photos que je vois, et en aout dernier je prend mon dossard pour 2024.

Me voilà donc débarquée à Obernai samedi midi avec mon Greg et ma poulette qui me feront l’assistance tout au long du parcours .

Dimanche matin , départ à 10h de Orshwiller : je suis prise d’émotion quelques minutes avant le départ, mon premier 100K !!!

Le départ est donné, les sensations sont bonnes mais très vite au bout d’une demi heure je ressens une fatigue générale , la faute à mes 60h de boulot cette semaine qui ont laissé des traces . Mon métier n’est vraiment pas compatible avec la discipline … Je m’auto-motive : allez Mel , t’es pas fatiguée !! (J’me parle souvent à moi même pendant les courses 😅)

Les 60 premiers kilomètres sont assez roulants, des bonnes montées à travers de magnifiques forêts pour atteindre les châteaux médiévaux , puis des descentes dans la vallées en traversant les magnifiques petits villages typiques d’Alsace. Greg et Eva me ravitaillent à plusieurs endroits , première fois que j’ai de l’assistance, et ma petite équipe assure !

Je suis depuis un bon bout de temps une certaine Anne -Sophie , elle me double en montée, je la double en descente.

Au ravitaillement du 51km on sympathise, et on se dit qu’on va rester ensemble jusqu’au bout !

Au partir du 60e km, le parcours devient beaucoup plus technique ; une lonnngue côte nous emmène jusqu’au mont St-Odile , puis s’en suivra de belles descentes bien casse pâtes. Le terrain devient de plus en plus glissant , les averses diluviennes des derniers jours ont transformé certains sentiers en ruisseaux.

Anne Sophie me tire en montée, et moi je la tire en descente , elle n’est pas du tout à l’aise . Vers 80km je sens mon mollet assez raide… J’espère qu’il va tenir encore 35km ! La nuit tombe , on sort la frontale et la visibilité est beaucoup moins bonne .

Manger et boire devient de plus en plus compliqué , je n’arrive plus à suivre mon plan d’alimentation. J’ai plus de salive, la seule chose qui passe c’est les bananes que je laisse fondre dans ma bouche et les purées , mais dont je commence à ressentir un certain dégoût .

On arrive à relancer sur chaque partie de plat , les jambes sont lourdes mais réagissent !

Arrivée au 107e km, dernier ravitaillement . Il ne reste que 7km mais j’ai du mal à relancer, je dis à Anne-So de ne pas m’attendre , on se retrouvera l’arrivée . Le faux plat montant me coupe les jambes il ne me reste qu’Une toute dernière minuscule bosse de 20m : elle est ultra glissante , mais je me dis que je ne vais pas sortir mes bâtons pour si peu : et Crac , je sens mon mollet qui claque 😳 pas le choix maintenant , si proche de l’arrivée, je serre les dents et je gémis de douleur sur les 5 derniers km! Un fameux Gérald venu encourager un copain, qui a eu pitié de moi, m’accompagnera et me supportera jusqu’à la ligne d’arrivée !

Eva et Greg m’attendent à 20m de la ligne , le plan était de courir ces derniers mètres avec Eva mais au vu de l’heure (il était déjà 1h15 du mat) elle a préféré rester sur les épaules de son papa !

Me voilà finisher de mon premier 100K en 15h15 !!

Que dire de plus à part que j’ai adoré, et que je réfléchis déjà au suivant 😅.

Au fait l’Alsace c’est sous coté, c’est tellement beau , ça vaut le détour 🤩.

Maintenant place à la récup et surtout soigner la lésion au mollet , en espérant pouvoir prendre le départ du Marathon du Mont blanc dans 6 semaines …

Bisous la team!!

 

Classement : 8eF / 144 98e scratch / 1231

 

Mélanie B.


Trails du Brevon 2024 :

 

Tiens si on se faisait un petit week-end à la montagne ?

Samedi 3h30, départ de Bois d'Arcy plage avec Doudou sur la banquette arrière. Arrivés sur le plancher des vaches et des biquettes, on s'arrête acheter un bon bout de fromage et une baguette pour le pique nique et nous voilà partis pour une rando de 15km 1100d+.

Pendant ce temps là, Sandra et Stéphane faisaient 148km et 2000 de D+ à vélo. Nous les retrouvons sur les hauteurs d'Evian. Pour l'eau, on est gâtés et on se retrouve rincés par l'orage donc on préfère sortir les bières avec vue sur le lac Léman en préparation du lendemain.

Le fameux gâteau aux marrons et au rhum de maman était parfait pour terminer le repas.

Dimanche, jour de course.

Au programme : un 20km avec 1600m D+/- pour Sandra, Aude et le premier Doudou et un 10km 500mD+/- pour l'autre Doudou.

Les paysages sont magnifiques, au bout de 7km, nous sommes déjà à plus de 850mD+, s'en suit une première descente à pic (nous sommes tous unanimes : par temps de pluie, ça ne passait pas sur deux jambes...) puis une deuxième grosse montée pour passer les 1250m au 10ème kilomètre. La descente avant le ravito est elle aussi unanimement baptisée "la descente de la mort" , le gars qui descendait en glissade non contrôlée juste devant moi a bien résumé la situation : "pu'''' quel chantier ! ". Quelques centaines de mètres plus bas, on passe à côté d'un gouffre : en faisant le debrief dans la voiture, on était là encore tous d'accord , personne ne faisait le malin en passant le long de la corniche.

"Heureusement", ensuite se profilait la dernière côte avec un mur interminable à la fin : vous savez, celui où vous levez la tête et vous apercevez le sommet mais il ne se rapproche jamais.....

Encore un point de vue majestueux là haut, juste le temps de ranger les bâtons, de prendre une pom'pot et de dévaler la dernière descente: 6km, 900m de D- avec des cailloux glissants à souhait, quelques racines en dévers : le bonheur pour les cuisses. Après ça, tout le monde connait l'anatomie analytique du quadriceps.

On pensait tous terminer tranquillement en trottinant dans un single serpentant le long du ruisseau à l'abri des arbres mais les organisateurs nous avaient laissé une petite surprise avec une dernière rampe de 300m (800 selon les syndicats) où "si t'es taillé comme une brindille et que t'as pas de cuisse et bah tu ne cours pas".

Le p'tit mot de Sandra :

Basée à Aix les Bains pour ma semaine de formation, je comptais faire le trail du bostet le dimanche. Mais après la proposition alléchante de Benji de les rejoindre à Evian pour un autre trail, je n'ai pas réfléchi longtemps : en route pour Evian, c'est quand même bien plus sympa de faire un trail avec les copains ! Il était temps de faire une sortie longue, le marathon du Mont Blanc étant dans un tout petit peu plus d'un mois 😅.

Superbe parcours, profil de course qui me convient parfaitement, bref j'ai pris mon pied, ça fait du bien 😁.

Le récit orienté de Flo :

Les pépins physiques sont devenus mon quotidien mais j'ai l'impression que tout s'envole quand je cours (et que je le paye encore un peu plus cher après chaque sortie).

Bref, le chantier du 10km ressemble plus à un coup de peinture sur un mur déjà blanc quand on compare à celui de mes comparses. Après un départ prudent en descente sur les 2 premiers kilomètres, toutes mes douleurs disparaissent et je commence à accélérer gentiment dans la première des trois bosses. Puis une belle descente bitumée nous amène à la seconde difficulté du jour, un gros pétard en sous-bois avant de descendre pour la seconde fois.

Troisième difficulté, une grande côte bitumée bien roulante où je poursuis la remontée jusqu'aux abords de la cinquième place avant de voir les premiers revenir dans l'autre sens.

Demi-tour toute, il manquait un aiguilleur et on a raté le virage pour partir sur un autre parcours.

La descente se poursuit et devient extrêmement technique avant de repartir à la hausse dans un flanc de montagne. N'ayant plus rien à jouer, je gère à présent mes efforts pour ne rien casser et passe tranquillement la ligne.

Ce retour à la compétition est riche en enseignements :

1 - à 35 ans, je ne suis toujours pas capable de mettre un dossard et aller doucement

2 - mon corps de petit vieux est encore capable de tenir la route

3 - je crois que je vais encore repartir avec la boussole d'or.

Stéphane a bien grimpé à vélo jusqu'à l'arrivée pour nous voir mais aussi pour profiter du repas crozets/saucisses accompagné d'un bon pichet de bière du Léman.

On vous laisse, on fait une sieste avant d'aller boire de l'eau à Evian peut être même accompagné d'une glace et d'un morceau de chocolat suisse en regardant le suivi live de Mel et de son aventure au pays du riesling.

 

Côté résultats ça donne ça :

10km :

26.BOUTIN Florent 0:58:284° Masters 0-1 Homme

20km :

27.SALAUN Benjamin RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 2:40:437° Masters 0-1 Homme

135.VITORINO Sandra RUMBA 3:33:046° Masters 0-1 Femme

141.WILS Aude RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 3:36:087° Masters 0-1 Femme

 

Benjamin S.

Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.