La vie du club

10Km de Paris :

 

Une fois n’est pas coutume, c’est sur un 10km que s’est challengée une délégation de 10 Rumbasien(nes) à Paris en ce Dimanche 26 Mai 2024. 5h15 : dring dring ça pique le réveil mais le gardien du temps, Gareth veille au grain ! Alors on ne traîne pas et le rdv est donné à 6h15 sur le parking de la gare de St Cyr pour les premiers départs.

En effet 30.000 coureurs sont attendus et les sas de départ sont trèèès échelonnés, alors les réveils n’ont pas tous sonnés à la même heure chez les rumbasiens.

Le 1er groupe partira gentiment avec nos 2 juniors du jour : Robinson et Baptiste encore tout comateux mais heureux de participer à cette épreuve dans l’ambiance RUMBA.

Pas de temps à perdre après la voiture, train puis métro, l’entrée dans les sas se fait au pas de course après une photo de groupe et un échauffement minimaliste.

Nous ne verrons malheureusement pas nos camarades des autres sas mais heureusement les téléphones chauffent 😉.

Un parcours fort sympathique dans un Paris réservé aux runners toujours agréable : Arc de Triomphe-La Madeleine-Palais Garnier-Le Louvre-Concorde-Petit Palais-Grand Palais-Tour Eiffel-Trocadéro pour une arrivée Avenue Foch. Au top 👌.

Néanmoins, on se souviendra tous de cette côte du Trocadéro au 8km alors que nous étions déjà bien dans le rouge…un petit goût de la côte des gardes. Unanimement, elle a bien piqué 🤪 !

Un listing rapide des chronos de chacun mais surtout une pensée particulière pour Fanja et William qui ne cessent ne progresser et signent encore un nouveau RP : Bravo à vous 2 👏👏.

 

Anne-So : 44’42

Aurore : 55’49

Fanja : 52’50

Mélanie : 52’15

Fabrice : 39’35

François : 47’02

Gareth : 54’53

Jacky : 49’00

Lira : 56’49

William : 56’13

 

Et nos juniors du jour :

Baptiste : 53’09

Robinson avec Coach papa : 54’53

 

Fabrice D.


Trail Alsace Grand Est by UtMb UTDP :

114km / 4200m D+

 

Tout commence en juin dernier , quand j’entends parler d’une nouvelle course en Alsace , faisant partie du circuit UtMb.

Je tombe amoureuse des vidéos et photos que je vois, et en aout dernier je prend mon dossard pour 2024.

Me voilà donc débarquée à Obernai samedi midi avec mon Greg et ma poulette qui me feront l’assistance tout au long du parcours .

Dimanche matin , départ à 10h de Orshwiller : je suis prise d’émotion quelques minutes avant le départ, mon premier 100K !!!

Le départ est donné, les sensations sont bonnes mais très vite au bout d’une demi heure je ressens une fatigue générale , la faute à mes 60h de boulot cette semaine qui ont laissé des traces . Mon métier n’est vraiment pas compatible avec la discipline … Je m’auto-motive : allez Mel , t’es pas fatiguée !! (J’me parle souvent à moi même pendant les courses 😅)

Les 60 premiers kilomètres sont assez roulants, des bonnes montées à travers de magnifiques forêts pour atteindre les châteaux médiévaux , puis des descentes dans la vallées en traversant les magnifiques petits villages typiques d’Alsace. Greg et Eva me ravitaillent à plusieurs endroits , première fois que j’ai de l’assistance, et ma petite équipe assure !

Je suis depuis un bon bout de temps une certaine Anne -Sophie , elle me double en montée, je la double en descente.

Au ravitaillement du 51km on sympathise, et on se dit qu’on va rester ensemble jusqu’au bout !

Au partir du 60e km, le parcours devient beaucoup plus technique ; une lonnngue côte nous emmène jusqu’au mont St-Odile , puis s’en suivra de belles descentes bien casse pâtes. Le terrain devient de plus en plus glissant , les averses diluviennes des derniers jours ont transformé certains sentiers en ruisseaux.

Anne Sophie me tire en montée, et moi je la tire en descente , elle n’est pas du tout à l’aise . Vers 80km je sens mon mollet assez raide… J’espère qu’il va tenir encore 35km ! La nuit tombe , on sort la frontale et la visibilité est beaucoup moins bonne .

Manger et boire devient de plus en plus compliqué , je n’arrive plus à suivre mon plan d’alimentation. J’ai plus de salive, la seule chose qui passe c’est les bananes que je laisse fondre dans ma bouche et les purées , mais dont je commence à ressentir un certain dégoût .

On arrive à relancer sur chaque partie de plat , les jambes sont lourdes mais réagissent !

Arrivée au 107e km, dernier ravitaillement . Il ne reste que 7km mais j’ai du mal à relancer, je dis à Anne-So de ne pas m’attendre , on se retrouvera l’arrivée . Le faux plat montant me coupe les jambes il ne me reste qu’Une toute dernière minuscule bosse de 20m : elle est ultra glissante , mais je me dis que je ne vais pas sortir mes bâtons pour si peu : et Crac , je sens mon mollet qui claque 😳 pas le choix maintenant , si proche de l’arrivée, je serre les dents et je gémis de douleur sur les 5 derniers km! Un fameux Gérald venu encourager un copain, qui a eu pitié de moi, m’accompagnera et me supportera jusqu’à la ligne d’arrivée !

Eva et Greg m’attendent à 20m de la ligne , le plan était de courir ces derniers mètres avec Eva mais au vu de l’heure (il était déjà 1h15 du mat) elle a préféré rester sur les épaules de son papa !

Me voilà finisher de mon premier 100K en 15h15 !!

Que dire de plus à part que j’ai adoré, et que je réfléchis déjà au suivant 😅.

Au fait l’Alsace c’est sous coté, c’est tellement beau , ça vaut le détour 🤩.

Maintenant place à la récup et surtout soigner la lésion au mollet , en espérant pouvoir prendre le départ du Marathon du Mont blanc dans 6 semaines …

Bisous la team!!

 

Classement : 8eF / 144 98e scratch / 1231

 

Mélanie B.


 

Trails du Brevon 2024 :

 

Tiens si on se faisait un petit week-end à la montagne ?

Samedi 3h30, départ de Bois d'Arcy plage avec Doudou sur la banquette arrière. Arrivés sur le plancher des vaches et des biquettes, on s'arrête acheter un bon bout de fromage et une baguette pour le pique nique et nous voilà partis pour une rando de 15km 1100d+.

Pendant ce temps là, Sandra et Stéphane faisaient 148km et 2000 de D+ à vélo. Nous les retrouvons sur les hauteurs d'Evian. Pour l'eau, on est gâtés et on se retrouve rincés par l'orage donc on préfère sortir les bières avec vue sur le lac Léman en préparation du lendemain.

Le fameux gâteau aux marrons et au rhum de maman était parfait pour terminer le repas.

Dimanche, jour de course.

Au programme : un 20km avec 1600m D+/- pour Sandra, Aude et le premier Doudou et un 10km 500mD+/- pour l'autre Doudou.

Les paysages sont magnifiques, au bout de 7km, nous sommes déjà à plus de 850mD+, s'en suit une première descente à pic (nous sommes tous unanimes : par temps de pluie, ça ne passait pas sur deux jambes...) puis une deuxième grosse montée pour passer les 1250m au 10ème kilomètre. La descente avant le ravito est elle aussi unanimement baptisée "la descente de la mort" , le gars qui descendait en glissade non contrôlée juste devant moi a bien résumé la situation : "pu'''' quel chantier ! ". Quelques centaines de mètres plus bas, on passe à côté d'un gouffre : en faisant le debrief dans la voiture, on était là encore tous d'accord , personne ne faisait le malin en passant le long de la corniche.

"Heureusement", ensuite se profilait la dernière côte avec un mur interminable à la fin : vous savez, celui où vous levez la tête et vous apercevez le sommet mais il ne se rapproche jamais.....

Encore un point de vue majestueux là haut, juste le temps de ranger les bâtons, de prendre une pom'pot et de dévaler la dernière descente: 6km, 900m de D- avec des cailloux glissants à souhait, quelques racines en dévers : le bonheur pour les cuisses. Après ça, tout le monde connait l'anatomie analytique du quadriceps.

On pensait tous terminer tranquillement en trottinant dans un single serpentant le long du ruisseau à l'abri des arbres mais les organisateurs nous avaient laissé une petite surprise avec une dernière rampe de 300m (800 selon les syndicats) où "si t'es taillé comme une brindille et que t'as pas de cuisse et bah tu ne cours pas".

Le p'tit mot de Sandra :

Basée à Aix les Bains pour ma semaine de formation, je comptais faire le trail du bostet le dimanche. Mais après la proposition alléchante de Benji de les rejoindre à Evian pour un autre trail, je n'ai pas réfléchi longtemps : en route pour Evian, c'est quand même bien plus sympa de faire un trail avec les copains ! Il était temps de faire une sortie longue, le marathon du Mont Blanc étant dans un tout petit peu plus d'un mois 😅.

Superbe parcours, profil de course qui me convient parfaitement, bref j'ai pris mon pied, ça fait du bien 😁.

Le récit orienté de Flo:Les pépins physiques sont devenus mon quotidien mais j'ai l'impression que tout s'envole quand je cours (et que je le paye encore un peu plus cher après chaque sortie).

Bref, le chantier du 10km ressemble plus à un coup de peinture sur un mur déjà blanc quand on compare à celui de mes comparses. Après un départ prudent en descente sur les 2 premiers kilomètres, toutes mes douleurs disparaissent et je commence à accélérer gentiment dans la première des trois bosses. Puis une belle descente bitumée nous amène à la seconde difficulté du jour, un gros pétard en sous-bois avant de descendre pour la seconde fois.

Troisième difficulté, une grande côte bitumée bien roulante où je poursuis la remontée jusqu'aux abords de la cinquième place avant de voir les premiers revenir dans l'autre sens.

Demi-tour toute, il manquait un aiguilleur et on a raté le virage pour partir sur un autre parcours.

La descente se poursuit et devient extrêmement technique avant de repartir à la hausse dans un flanc de montagne. N'ayant plus rien à jouer, je gère à présent mes efforts pour ne rien casser et passe tranquillement la ligne.

Ce retour à la compétition est riche en enseignements :

1 - à 35 ans, je ne suis toujours pas capable de mettre un dossard et aller doucement

2 - mon corps de petit vieux est encore capable de tenir la route

3 - je crois que je vais encore repartir avec la boussole d'or.

Stéphane a bien grimpé à vélo jusqu'à l'arrivée pour nous voir mais aussi pour profiter du repas crozets/saucisses accompagné d'un bon pichet de bière du Léman.

On vous laisse, on fait une sieste avant d'aller boire de l'eau à Evian peut être même accompagné d'une glace et d'un morceau de chocolat suisse en regardant le suivi live de Mel et de son aventure au pays du riesling.

 

Côté résultats ça donne ça :

10km :

26.BOUTIN Florent 0:58:284° Masters 0-1 Homme

20km :

27.SALAUN Benjamin RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 2:40:437° Masters 0-1 Homme

135.VITORINO Sandra RUMBA 3:33:046° Masters 0-1 Femme

141.WILS Aude RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 3:36:087° Masters 0-1 Femme

 

Benjamin S.


Marathon Genève 2024 :

 

Genève… Un marathon plein d’émotions, des larmes et des sourires.

Premières impressions de notre arrivée sur Genève à 6h30 du matin, les marathoniens partagent les premiers tramways en compagnie de jeunes qui sortent de boite de nuit. Titubants, bredouillants, des sourires et des rires incontrôlés, des odeurs qui révèlent les excès nocturnes... Nous leur laissons les places assises !

Enfin arrivé sur le départ avec une petite pluie qui dit « en mai ne quitte pas ton K-way ». L’animateur nous annonce la fin de la pluie pour 8h (le départ du semi) mais il faudra patienter jusque 10h pour enfin profiter d’un soleil généreux.

Sur le semi !

5 départs avec plusieurs RP… Nicolas fait un temps incroyable. Cet homme ne court plus, il vole ! Mélanie fait son RP avec tous les bénéfices et les bienfaits de la prépa ! Elodie décroche son RP pour son deuxième semi ! Un grand bravo à eux ! Lira et Stéphanie ne sont pas en reste et finissent le semi avec le sourire et sous le soleil !

Et le Marathon !

6 départs … Un marathon c’est un moment fort en émotion, de remises en question, avec une interrogation sempiternelle qui prend se concrétise autour du 35km : « mais pourquoi je suis là ? ». Et ce marathon a été bien difficile ! Fabrice, une allure exemplaire et une constance incroyable - puis pschitt au 40km ! Les deux derniers km alimentent les légendes des marathoniens. Je finis le deuxième, temps constant avec Porto et Valence… Coach Pierre arrive peu après, comblé et heureux. Fred ensuite et qui annonce « c’est fini, j’arrête de courir », mais personne n’y croit. Et enfin Cassandra, quel courage avec les émotions, les larmes et les sourires à l’arrivée. Tim malheureusement a dû abandonner au semi – et ce n’est que partie remise !

Un peu sonnés, fatigués nous nous regroupons un par un sur un banc dans le jardin Anglais après l’arrivée. Enfin réchauffés par le soleil, la ville sponsor de la course nous fournit fortuitement de l’eau à volonté.

Voilà ! Enfin nous quittons Genève, les marathoniens partagent les tramways de l’après-midi avec la population. Titubants, bredouillants, des sourires et des rires incontrôlés, des odeurs qui révèlent les excès diurnes ... les Genévois nous laissent les places assises !

Un parcours majoritairement champêtre en forme de 8, avec l’arrivée sur le lac de Genève. On nous avait annoncé un marathon avec un D-négatif… ne vous laissez pas berner, des vraies descentes mais beaucoup de petits faux-plats.

Et toujours après un tel événement : c’est quand la prochaine ?

PS : Un clin d’œil sur la superbe ambiance du week-end ! Pierre et Stéphanie merci pour toute l’organisation et le coaching, Fab et Elodie pour leur générosité et les franches rigolades (c’est le sel de la vie), Cathy et Nico pour la très bonne pasta-party et le soutien moral des derniers km, Lira et Cécile leur first-week-end de marathon, Cassandra pour tous les sourires, Freddo pour tous les rires, Laurine et Tim pour le soutien et le reportage photo, et enfin les ados Jade et Robin pour leur patience envers les vieux-qui-courent…

 

Gareth P.


Trail des Lavoirs 2024 :

 

Ce dimanche 5 Mai, quelques Rumbasiens prennent la direction de Chevreuse pour le Trail des Lavoirs. Echauffement obligatoire avec une belle montée et quelques marches pour accéder à la ligne de départ située au pied du Château, vue magnifique, le soleil a cependant décidé de faire la grasse mat.

Les Triplettes (AAA ou A3 ou Anne-So, Aurore et Annabelle) arrivent au pied du Château juste à temps pour encourager Léo et Laurent partis sur le Trail Long de 34km.

Petite pause technique avant départ(vraiment les toilettes 🧻🚽sèches je valide à 200%) on retrouve Jérémie prêt pour son départ sur Trail court de 23km. Départ du trail découverte 13km, photo avant départ avec Christian et les Triplettes, le soleil décide de nous rejoindre.

Sur le parcours on croise des supporters Rumbasiens venus à vélo, Merci à Gérald et Benji voilà comment repartir boosté à bloc.

Un trail local dans la forêt yvelinoise avec de beaux paysages, châteaux, lavoirs et finalement peu de pluie et moins de boue qu’imaginé, on est presque rentré les chaussures propres et comme tout trail toujours quelques kilomètres ou D+ supplémentaires. A l’arrivée, un ravito en mode sandwich🥖 jambon-beurre, rosette, pâté cornichons et bière🍺, ils savent comment nous faire revenir et sirop local en récompense.

Ps : nous savons où trouver de la menthe pour le Mojito 🍹😉 on vous laisse chercher sur les photos ?

 

Trail long :

Léo 3h18

Laurent 3h21

 

Trail court :

Jérémie 2h48

 

Trail découverte :

Anne-So 1h12, Podium 3ème femme

Aurore 1h21

Annabelle 1h31

Christian 1h36

 

Annabelle F.


Guyancourse 2024 :

 

Nous n'étions que 3 à représenter la Rumba sur la guyancourse (à la Minière) mais il faut bien avouer qu'une course quasi à domicile avec un départ tardif (10h30) était plus que tentant !

Et ça c'est sans compter la présence de Sandra à l'arrivée pour s'occuper de nos pieds 🦶!

Un mini rayon de soleil au départ mais sa persistance aurait été trop belle donc bien sûr le crachin est vite venu nous rattraper !

Il ne fallait pas trop espérer toucher le podium car c'était le rdv de tous les gros clubs d athlé de la région (sqy, scam, ...), les spécialistes de la piste et du cross sont partis en plus de 18km/h et le petit sentier prévu au début du parcours a été considéré comme trop boueux donc contourné 😅😅.

Le format du 10km est toujours aussi exigeant mais on a tenu nos objectifs respectifs :

Les Aurélies courent ensemble pour finir en moins d'une heure, y avait même encore du jus pour le dernier 100m au sprint ! Merci à la Rumba pour les entrainements ça paye 😉.

Quand à moi j'espérais m approcher des 45min, il en manque un chouilla mais c'est déjà un beau chrono, une 7ème place féminine et surtout j'ai couru pour la première fois avec ma fille sur le parcours 😍🥰.

 

Morgane R 72e /302 en 45'55

Aurélie S 193e /302 en 57'36

Aurélie L 194e /302 en 57'37

 

Place à la récup maintenant. Félicitations aux finishers du trail des lavoirs et aux marathoniens (j'ai gagné en publiant le résumé avant vous 😃).

 

Morgane R.


Trail des Coteaux de Guerville 2024 :

 

Finalement cette saison 2023/2024 , c'était 50 nuances de gras....  Ce matin à Guerville, c'était pas le même gras qu'à Auffargis, il était plus collant, mais tout aussi dégueu...

Eric nous a annoncé à la fin de la course : c'était ma dernière course dans la boue de l'année ! Et chose complètement dingue, un "j'en ai marre de la boue " est sorti de ma bouche pendant une côte glissante....

Rdv 6h45 à la mairie, c'est bien trop tôt. Zoé chargée à 58%, au pire on rentrera à pied.

Pour se mettre dans l'ambiance, un petit crachin nous humidifie juste avant le départ.

Côté course, Seb part devant dans la première bosse, je le rejoins quelques kilomètres plus loin, le groupe de tête glisse déjà bien dans les singles et les montées techniques (on pousse le mec devant pour que ça grimpe) alors pour ceux qui étaient derrière, je n'ose même pas imaginer le chantier (c'était gras et on aurait même pu faire un atelier poterie).

15ème kilomètre, une montée en mode jaguar (pas très fluide quand même) dans le calcaire et la glaise et puis plus rien dans les jambes... Longue descente aux enfers, les 15 prochains kms vont être longs. Heureusement on se relaie avec Seb comme on peut pour relier l'arrivée : c'est quand même plus sympa d'en chier à deux et quand les kms ne passent pas, on peut se raconter des recettes de cuisine. On s'est quand même fait doubler par un mec en jogging/bonnet sans pouvoir le récupérer dans la dernière bosse... Dur !

Les cordes, c'est une très bonne idée en montée, par contre, ça chauffe fort les doigts en descente !

Après la p'tite bière d'arrivée on retrouve Hervé qui boucle le 15km en 1h30 1er master 5 !

Le changement de chaussettes fut laborieux mais on reprend la route jusqu'à la dernière côte avec la cloche pour encourager Éric qui a presque repris la course quand on a évoqué la pression 350m plus loin.

Aude bataille toute la course pour le podium et termine à une belle 5ème place (1ère M0) a quelques encablures de la boîte. Pas de farine cette année, on est pas sur d'être invités dimanche prochain chez Papy et mamie...

Aurélie profite du bain de boue pendant 3h38 : bonne idée de prendre les bâtons.

Trail très sympa, des singles, des côtes et un terrain bien technique : un vrai trail dans le coin à découvrir !

On a même pas poussé la Zoé pour sortir du champ de patates et Seb a même retrouvé sa voiture, pas si lactique en fait le mec... 

 

Trail long :

8 SALAUN BENJAMIN RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 2:36:432° Masters 0 Homme

9 CLARA SEBASTIEN RUNNING ET MARATHON DE BOIS D ARCY 2:36:432° Masters 1 Homme

48 PICHON ERIC RUNNING ET MARATHON DE BOIS D ARCY 3:07:063° Masters 3 Homme

73 WILS AUDE RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 3:17:441° Masters 0 Femme

146 DEWAELE AURELIE RUNNING ET MARATHON DE BOIS D'ARCY 3:38:374° Masters 2 Femme

258 arrivants et 3 abandons

 

Trail court :

28 COTTEREAU HERVE RUMBA BOIS D'ARCY 1:30:38 1° Masters 5 Homme

 

Benjamin S.


Nord Trail Monts de Flandres 2024 :

 

8 coureurs de Bois d’Arcy se sont retrouvés pour le NTMF (Nord Trail Mont des Flandres) le 21 Avril.

Une très belle course entre la France et la Belgique et qui permet de gravir les monts des Flandres : mont des Cats, mont Rouge, mont Cassel … C’est aussi l’occasion d’un peu de folklore avec la rencontre des géants des monts des Flandres. La course se déroule dans la bonne humeur et tout le monde avait le sourire. Le parcours est assez roulant avec plus de bitume qu’anticipé, de très jolis chemins de forêt avec les bleuets en fleurs et des passages boueux gras à souhait.

Côté organisation, les locaux (Anne-So et Gérald) nous avais prévenu. Dès 7h le village est fermé ! Il nous aura donc fallu deux apéritifs pour trouver l’organisation des voitures (où se garer, qui et comment). La bière « 3 monts » est devenu un élément indispensable pour réussir la course !

Côté course : 3 départs sur 13k, 42k et 59k.

Le club des « 2 » :

Parce qu’ils étaient 2 sur le 59km qu’ils ont réalisées des sacrées performances. Départ 7h à 0°.

Mélanie (B) superbe performance, finie sur le podium en 2ème féminine (wow !). Gérald s’est discrètement classé 2ème au Master 3 (bravo !).

Le club des « 3 filles » :

Stéphanie, Elodie et Mélanie (P) se sont élancées au lever du soleil sur le 13k. Mélanie s’est échappée dès le départ avec pour objectif de sonner la cloche de l’arrivée au plus vite. Elodie et Stéphanie, après s’être croisées plusieurs fois ont fini ensemble sur la ligne d’arrivée.

Le club des « 3 garçons » :

Fabrice (alias le reporter), Pierre (alias le coach) et Gareth (alias la boussole) sur le 42k. Départ de la course 10h, la grasse mat’ du coureur ! L’objectif de la course était simple : prendre du plaisir et finir ensemble avec le sourire.

Pronostic météo parfait pour le 42k, moins pour le 13k... et le 59k qui a enduré la totale. Une météo (presque) parfaite malgré tout pour le jour J – ce qui n’était pas gagné.

Et on ne pouvait pas finir sans une citation «té pleur deux cou quein té vas dan ch’Nord ! Quand t’arrives et qu’en t’en r’pars !» (merci Anne-So pour l’orthographe).

 

Gareth P.


Marathon de Paris 2024 :

CR supprimé, c’est bien de faire une note dans la voiture et la supprimer au lieu de la relire après l’apéro, donc je recommence.

Rendez-vous à 6h30 à la mairie de BA pour Nico et ses 2 accompagnants Tim et Fabrice, Annabelle, Anne-So, Pierre qui l’accompagnait sur la 1ère partie du Marathon.

Une première pour moi après avoir dit « oh la la un marathon, non jamais », puis « un jour peut-être pour mes 40 ou mes 50 », et « allez, si je trouve un dossard je tente ». Voila !

De mon côté, un trajet tranquille et sympa avec Pierre et Anne-So, merci encore !

Puis tous jusqu’au départ dans la bonne humeur, vraiment chouette, merci a vous tous.

Départ avec Anne-So et Annabelle à 8h30.  Je trouve qu’on a eu de la chance pour la météo, c’était idéal.

Nous ont rejoints au km 22 : Pascal pour accompagner Annabelle, Gareth pour m’accompagner, Mélanie, Patrick et Gérald avec les enfants pour nous encourager.

Pour ma part alternances ces derniers jours excitation/appréhension, mais alors pendant… Pire que le grand 8.

Début de course à profiter, rythme ok, mais quand ça a commencé à baisser (plus tôt que je l’imaginais) début des réflexions de moins en moins cohérentes ou constructives. Et puis l’impression d’être plusieurs dans ma tête et de ne pas avoir le dernier mot 😅.

Apercevoir le groupe autour du 22ème m’a donné un coup de peps, Gareth génial, encore 1000 mercis tu as été au top !!! Tellement plus cool les ravitaillements ! Et la motivation quand dans ma tête on se demandait quelle fumisterie ce truc, 3H30 le projet ? A quel moment c’était possible en fait? Ah bon c’est normal ? Sinon le concours entre la hanche D et le mollet G ça pourrait être reporté ? Bref merci Gareth, best nounou ever !!!

Et sur la fin le top, merci Mélanie tu m’as donné un coup de boost quand j’étais en mode survie ❤️.

Une prépa au top, merci pour le super plan et les conseils les coachs !

Pierre, merci pour ta disponibilité, tes explications, conseils, TOP !

Et puis en fait merci à tous à la RUMBA, parce que plus sur la team route ces derniers temps, avec toujours un super groupe hyper motivant et bienveillant, encourageant, tellement porteur ! MERCI Mais en recroisant tout le monde aux entraînements, ou anniv, chacun a été hyper bienveillant, merci pour vos partages d’expériences et de conseils, qui m’ont fait progresser et m’ont vraiment aidée ! Benjamin tes semelles sont top, merci encore !

Trop contente de m’être préparée et d’avoir fait ce marathon avec vous Anne-So et Annabelle !!!

J’aurais pas cru dire ça à certains moments de ma course, mais aucun regret !

Bref MERCI !!! Bravo Nico, Annabelle et Anne-So vous avez assuré !!!

 

Nico : 3h03

Anne-So : 3h30

Annabelle : 4h08

Moi : 3h47

 

Aurore B.


Trail du Josas 2024 :

 

Ce dimanche 24 mars, Trail du Josas sous une belle journée de printemps un peu frisquette (3 degrés), passage par notre forêt, histoire de s’échauffer un peu… 😅 pour se rendre au rdv covoiturage à la mairie où Pascal, Pierre D. et Gareth m’attendent bien au chaud dans la voiture. Arrivés à Jouy pour 7h20, nous retrouvons Anne-Marie qui a eu le courage de venir par les transports en commun 👍. Après la photo traditionnelle "Rumba" des participants des 35km et avec Fred arrivé bien en avance pour les 26km, nous nous dirigeons tranquillou sur la ligne de départ (8h30); quand je dis ligne de départ ce n’était peut-être pas nécessaire d’être sur la ligne… avec tous les autres coureurs derrières, mais bon au moins on sera sur la photo du journal local 😁 . Départ rapide, je colle Pierre mais pas bien longtemps après 800m, première montée bien sèche dans le parc de HEC Paris, les premières sensations sont bonnes sur ces singles bien sympas et ces paysages printaniers. Pascal me double vers le 4ème kilomètre "ça va toi, oui moi ça va et toi ?". Hum je commence à ressentir mes jambes bien lourdes, je me dis oups ! la course ne fait que commencer, allez. Au fil des kilomètres, nous découvrons de beaux passages de boue bien collante, des lacs, non ! c’est exagéré 😉 . Vers le 15ème un petit crachin nous rafraichit un peu plus mais ce n‘est pas désagréable. Tout en suivant le parcours "balisé" je me retrouve sur un chemin où je suis déjà passé (?); j’interroge un bénévole il me dit c’est tout bon il faut suivre le "balisage" j’ai beau lui dire que je suis déjà passé par là il me répond qu’il n'y a qu’un seul chemin et c’est celui-là… bon ok  🙃 . Je poursuis et je me retrouve tout seul au monde, en terminant cette deuxième boucle je rencontre 2 bénévoles qui m’orientent sur le bon chemin en s’excusant et m’informant qu’il y a eu un dé-balisage juste avant mon passage et rétabli juste après, SUPER ! c'est mon jour de chance 😬. Je me disais aussi que 35km c’était un peu court comme distance… me voilà réconforté avec 4km et du D+ supplémentaires. Je continue à courir mais sur un petit régime, le ressenti des jambes n’est vraiment pas terrible, je décide de switcher en mode " mental" et là ça va mieux. Tiens un peu de monde je me fais doubler par une partie du 15 et 25 avant la bifurcation sur le 35 pour de nouveau me retrouver seul jusqu’au passage de la ligne d’arrivée. Là je suis accueilli par une partie de la Team Rumba 😆 c’est une première je termine bon dernier d’une course, piouf c'est mesquin même pas un trophée 🏆🤣. Arrivant un peu tardivement… je remercie Fred de m’avoir récupéré une paëlla, de la bière il en restait. Un conseil, une constatation : s'engager sur une course sans pouvoir aller aux entrainements pendant 2 mois avant, là tu le payes cher 🤪. Voilà ce fût un beau dimanche de printemps avec ces belles performances sur tous ces parcours 👏  et cette bonne humeur RHUMbasienne 😉.

 

- L'Oberkampf - 35km :

Pierre : 71è / 3h19'21"'/ 10è M3

Gareth : 72è / 3h19'21" / 9è M2

Pascal : 138è / 3h39'44" / 5è M5

Anne-Marie : 209è / 4h15'47" / 1ère M4

Claude : 245è / 4h57'46" / 1er M6

 

- La Blum - 26km :

Frédéric : 146è / 2h31'38" / 18è M3

 

- La Calmette - 15km :

Momo : 76è / 1h31'49" / 6è M4

Hubert : 97è / 1h35'19" / 2è M6

Christian : 210è / 1h48'02" / 11è M4

Michel : 225è / 1h49'12" / 1è M8

Aurélie S. : 358è / 2h01'55" / 21è M1

Aurélie L. : 362è / 2h02'26" / 22è M1

Magali : 383è / 2h05'53" / 36è M2

Audrey : 384è / 2h05'53' / 24è M1

Jean-Louis : 395è / 2h06'53' / 4è M7

 

Claude R.


Trail Auffargis 2024 :

 

Ce dimanche avait lieu le trail d’Auffargis (d’où le titre) et en bon bizut de la Rumba, j’ai été chargé (merci Benji) de vous le conter.

Départ de la maison à 6:20 pour rejoindre Pierre (notre aimable covoitureur) et toute la team à Bois d’Arcy pour un départ groupé à 6:40.

Je vous passe tous les détails insignifiants sur le retrait des dossards et l’attente sous une pluie fine intermittente (ou pas) avant le départ.

2 distances : 26km et 46km, mais de la boue pour tout le monde !

Départ à 8:00 pour le 46km et on se retrouve avec Benji et Léo dans les starting blocks devant (on n’était pas si nombreux non plus). Départ canon dans les 3’45-4’ au kilo (selon ma montre) avant de calmer dans la première bosse. Les 4 premiers partent encore plus vite et on tardera pas à en retrouver dans la deuxième bosse, cramé à 3km… Nota : je ne peux que vous raconter ma course sinon ça va être long.

Je reprends donc. On était un petit groupe derrière les premiers qu’on ne voyait déjà plus, puis rapidement, je lâche les compères dans une descente un peu technique et pars tout seul à mon tempo, tout en maintenant une allure soutenue pour éviter le retour des poursuivants. Aucun espoir de rattraper ceux de devant qui sont déjà loin. Avance rapide jusqu’au ravito express au 18e où on m’annonce que je suis 4eme. Ça restera comme ça jusqu’au second ravito du 34eme km où je « gère » l’allure jusqu’à une première alerte de crampe juste avant le ravito. Les bénévoles m’annoncent toujours être 4eme (je sais, j’ai vu personne passer), mais il reste plus de 10 bornes et ça commence à se tendre. Je continue péniblement en me forçant à boire et manger beaucoup, et ça tient assez bien jusqu’au 39km où on récupère les coureurs du 26km qui profitaient du paysage et des conditions météo quand, sans rien comprendre j’entends un souffle de taureau derrière et un type qui passe comme s’il commençait juste la course et file comme une balle, impossible à accrocher. Je me rassure en me disant que 5eme c’est bien aussi (puis c’est pas la « place du c*n »).

Je vais pas bien vite mais je m’accroche.

Malheureusement, en arrivant dans les derniers km qu’on avait reconnu il y a quelques semaines, tout en me rassurant parce que c’était bientôt la fin, un autre coureur me passe mais j’arrive à le suivre dans la dernière bosse (parce qu’il marchait aussi). Sur le plat et la descente suivante, il ne me laissera pas plus d’espoir et s’envolera avec ma 5eme place à 40’´ de moi à l’arrivée. Le pire, c’est que c’était le copain de Léo et que c’est un peu à cause de lui que je l’ai perdu cette place !

Sinon, Benji fait une belle 9ème (et 1er M0 🥇) place et a aussi vu passer la fusée qui finira 4ème 🍫.

Léo aura aussi vécu la cruelle fin de se voir passer devant pour 40’´ au final et terminé avec une belle 22eme place.

À noter : aucun abandon pour nos guerrières et guerriers sur cette course assez exigeante dans son parcours parfois « technique » mais aussi roulant (bitume kezako ?)

 

Résumé :

Tom : 6e / 4:03:50

Benjamin : 9e / 4:11:47

Léo : 22e / 4:32:54

Christian : 125e / 5:33:18

Gil : 143e / 5:41:40

Aurélie : 145e / 5:43:16 (avec une belle remontée qui aurait pu rejoindre Gil)

Pierre : 190e / 6:11:28

Anne-Marie : 210e / 6:38:22 (1ère M4F )

 

Maintenant passons (si vous lisez encore) au format 26km qui n’a pas révélé de surprise par rapport à d’habitude.

Le départ avait lieu à 8:30 et les conditions étaient identiques, pluie fine intermittente mais suffisante pour rafraîchir (lol).

Laurent a réalisé la meilleure opération avec une jolie 19eme place en progression de 10 places par rapport à l’année dernière (l’an prochain top 10 ?). Suivent derrière l’infatigable Éric en 33eme place et Adrien 40eme.

Et vient enfin l’info que tout le monde avait déjà, la 43eme place au scratch de Mélanie a seulement 20’´ d’Adrien qui a eu chaud ! C’est surtout la première femme de la course et une victoire attendue mais néanmoins à aller chercher ! 7’ d’avance sur la 2eme quand même, qui n’a finie que 2’ devant Aude qui complète le podium féminin avec une belle perf !

 

Je résume car ça commence à être long :

Laurent : 19e / 2:21:33

Éric : 32e / 2:29:55

Adrien : 40e / 2:31:34

Mélanie : 43e / 2:31:55

Aude : 68e / 2:41:08

Morgane : 141e / 2:58:26

Frédéric : 168e / 3:03:34

Brigitte : 201e / 3:10:33

Véronique (et sa fille Julie) : 332e / 3:50:59

 

Et voilà ! J’espère que ça ne vous aura pas saoulé, mais pour une première, je n’avais pas l’expérience des CR de course donc si vous voulez moins d’info, n’hésitez pas, le prochain qui le fera ira à l’essentiel 😅.

 

Bonne soirée à tous et bravo aux champion(ne)s !

Sportivement, Tom D.


Semi-Marathon de Rambouillet 2024 :

 

Hello la team !

 

La Rumba était très bien représentée avec 17 coureurs engagés sur le semi-marathon de Rambouillet ce 10 mars. Avec des objectifs variés : préparer le marathon de Paname pour Aurore et Annabelle, terminer un premier 21km pour quelques uns d’entre nous, montrer notre nouveau beau maillot et évidemment prendre du plaisir ! 😉

Après d’âpres négociations, on se retrouve finalement à 7h15 à la mairie de Bois d’Arcy comme Jérémie a eu la gentillesse de récupérer les dossards et maillots de tout le monde la veille. Les yeux à peu près en face des trous et de bonne humeur, notre petit convoi prend la route direction Rambouillet. Sans encombre et sans galère de parking, on peut effectuer les derniers préparatifs d’avant course sereinement, notamment dans un bus pipi-caca...

Le parcours goudronné tout le long, sans dénivelé et très roulant, traverse bien sûr les rues de notre ville hôte, mais aussi majoritairement la forêt alentour. Côté météo : fraîche et sans pluie. Bref, pas de difficulté particulière, si ce n’est la distance selon la forme.

Le départ approche, on se répartit dans les sas. Avec Mélanie, Élodie et Jérémie, on cible de terminer en moins de 2h.

9h, go ! Je pars un peu plus vite que prévu et lâche dès les premiers mètres mes compagnons, malgré des sensations pas géniales. Vers le septième kilomètre, mes lièvres Mélanie et Jérémie me rattrapent et nous passons au semi du semi pile à l’heure. Mes jambes commencent à aller mieux malgré une douleur au genou et j’accélère progressivement sur la seconde partie pour terminer en 5 au kilo. Un beau negative split 🙂.

Des rumbasiens heureux et souriants à l’arrivée et de beaux résultats pour la Rumba, avec quelques records personnels 🍾. J’espère ne pas en oublier !

 

Les résultats (à la puce, 3047 classés) :

Tim : 1:23:43 / 106

Fabrice : 1:28:34 / 223

Gareth : 1:31:41 / 307

Pierre : 1:32:45 / 338

Aymeric : 1:37:23 / 506

Anne-So : 1:37:11 / 531 - PR

François : 1:42:21 / 718

Aurore : 1:45:15 / 914 – PR

Momo : 1:48:54 / 1099 - PR

Annabelle : 1:49:36 / 1138

Jérémie : 1:56:03 / 1574 - PR

Vincent : 1:56:50 / 1617 – PR officiel

Mélanie : 2:00:28 / 1823

Élodie L : 2:04:35 / 1995 - PR

Philippe : 2:12:42 / 2231

Stéphanie : 2:16:57 / 2387

Élodie D : 2:38:10 / 2621 - PR

 

Vincent C. 


 Maxicross de Bouffemont 2024 :

 

Après avoir eu la pression par Benji, tout en buvant une bière pression, je vais me charger de résumé ce week-end de la maxicross !

 

Samedi : Tout commence samedi à 15h avec un petit 10,6km et 400D+ en guise d’entrée ! Seul représentant de la Rumba sur cette course là, avec mon acolyte du challenge 3 courses : Alexandre.

L’idée est de ne pas s’épuiser et de voir l’état du terrain. Premier constat : c’est très très très gras ! Finalement course bouclé en moins de 54min sans trop forcé en relâchant sur les 2 derniers kilo très roulant pour garder des forces.

Ensuite, s’en suit 2 petites heures d’attente, l’objectif : manger , relâcher les gambettes avant de repartir pour le Night cross à 18h !

 

Pour le plat principal, au menu 23,4km et un petit 1000D+ ! Autant dire que ça va être costaud ! Cette fois ci, en plus d’Alexandre, un deuxième représentant de la Rumba : François Xavier. Premier Trail de nuit pour lui et pour le coup il a pas choisit le plus facile ! Sincèrement c’est un des trails le plus dur que j’ai fait : de nuit, beaucoup de boue, très technique, très peu de plat… Sacré Challenge !

Au final, pour ma part le but est de travailler la gestion de course afin d’en garder pour le lendemain. Finalement, très peu de moment dans le dur et je me suis même permis de finir à 4’20 sur les 2 dernier kilos ! Pour FX, une course bouclé en moins de 3h et un top 100 raté de très peu ! Une belle réussite pour un premier VRAI Trail nocturne !

Maintenant place à la récup’ : pizza , bière , bain froid , étirement et une petit nuit de moins de 6h

 

Dimanche : Réveil tôt pour tous (et oui le 95 c’est loin !). Pour cette deuxième journée et pour le dessert : 30km avec 1200D+ ! Mais cette fois ci, la Rumba vient en force avec pas moins de 7 coureurs sur cette course ! Sans oublier les 2 courageuses partie à 7h du matin pour le 42km avec 1700D+.

Pour ce qui est de la course , et bien en un mot : de la boue, de la boue et encore de la boue ! Terrain très gras, beaucoup de participants, parcours sympathique mais exigeant !

Plusieurs stratégies différentes :

- Benji en mode « sortie longue » qui boucle la course en à peine 2h45 tranquillou bilou.

- Mélanie alias notre Courtney Nationale qui signe une belle 2nde place chez les Dames ! Encore un podium ! Elle repart avec un sac de course (et oui ça devient tellement chère les courses que maintenant c’est devenue une récompense sportive !). Donc si aux anniversaires elle ramène rosé, chips et saucisson dit vous qu’elle les a durement gagné.

- Lolo et Eric qui finissent en duo en un peu moins de 3h15 pour une belle balade du dimanche ! (Je soupçonne Lolo d’être resté avec Eric pour être le premier à décapsuler sa bière…)

- Adrien, mon petit Adrien, on va parler de ton cas ! Son seul objectif : finir devant moi ! Et il a réussit ! Pour moins de 2min ! Du coup il va pouvoir me charrier toute l’année maintenant… Mais je l’attend au tournant à l’entrainement du coup ahah.

- Pour ma part l’objectif : terminer comme on peut sans trop de dégâts. Au final, partie sur un rythme de footing, j’ai commencé à vraiment avoir les jambes explosées au 23ème km. Mais finalement j’ai réussi à me remobiliser (peut-être les bruits des capsules de bières ou l’odeur des hot dogs chauds) pour re-accélérer sur le fin. Bon pas assez pour doubler Adrien avec une petit claque au cul mais j’ai fait ce que je pouvais.

- Fredo quand à lui s’est dit qu’une sortie du dimanche c’était minimum 4h sinon ça compte pas donc il s’est baladé sur 4h15 pour finir tranquillement.

 

Voilà pour ce petit résumé du week-end, maintenant place au repos, on verra les dégâts demain ahah C’était radio Rumba, à vous les studios !

 

Résultats :

 

10km :

- Léo : 54’34 / 48ème/517

 

Night Run (23,4km) :

- Léo : 2h47’59 / 83ème / 449

- FX : 2h51’22 / 103ème / 449

 

30km :

- Benji : 2h45’29 / 35ème / 930

- Lolo : 3h12’42 / 121ème / 930

- Eric : 3h12’57 / 124ème / 930

- Mélanie : 3h14’18 / 135ème / 930

- Adrien : 3h42’09 / 321ème / 930

- Léo : 3h43’49 / 337ème / 930

- Fred : 4h15’08 / 624èm’ / 930

 

42km :

- Aurora : 6h17’48 / 485ème / 669

 

Challenge 3 courses :

- Léo : en attende de classement

 

Léo B.


10 km Champs Elysées 2024 :

 

On l’a fait ! C’était notre première course officielle « à deux » et un RP pour Fanja, merci pour les entrainements ! On a réservé un parking dans un Hôtel (Av Wagram) et les préparations, pauses-pipi ont été faits sans stress et dans des bonnes conditions. Nous avons pu faire faire un petit footing avant de rejoindre notre SAS de départ. Mais, car il y a un « mais », il y avait trop de monde : un peu plus de 10000 coureurs à l’arrivée, soit près du double de l’année dernière. L’objectif dans les premiers kilomètres était de se frayer un chemin pour pouvoir se mettre à son allure...

La progression était surtout visible pour moi : incapable de maintenir les footings en septembre et, grâce au club et les conseils et encouragements des coaches, finir les 10 km et surtout passer sous la barre de 60’.

 

Temps :

Fanja : 53’17

William : 58’51

 

William R.


L’Hivernale 2024 :

 

11 Rumbasiens s’étaient donnés rendez-vous pour participer aux 12 et 24 km du trail L’Hivernale, autour des étangs de Hollande, course en autonomie…

Le départ était fixé à 8H20 à la mairie, un timing juste pour le trajet, récupérer les dossards, se préparer mais tout le monde était à l’heure sur la ligne de départ 🏃‍♀️

Vu la température de 1°, les champs étaient blancs sur le trajet, mais ce n’était pas vraiment le cas en forêt, je vais y revenir…

Le départ du 24 km était fixé à 9H30 et 10H15 pour le 12 km.

Départ sur la plage, il fallait partir vite et viser juste entre l’eau et un ponton pour ne pas rester coincé… S’en suivait un petit single… 

Sur le 24 était inscrit Annabelle F., Pascal M. et Tommy M. son fils, Gareth P., Pierre D. et moi-même.

Sur le 12, nous avions Elodie L., Jeremie D. N., Brigitte F., Lira Z., Hervé C. et Sébastien C.

Nous avons très vite vu que les chemins n’étaient pas vraiment glacés… Quelques beaux chemins agréables avec un sol stable mais surtout de la boue, de la boue et des flaques…

A priori aucun Rumbasiens n’y a laissé de chaussures, ou du moins ne s’en ai pas vanté 😜. Ce n’était pas le cas de tout le monde 😂. Quelques glissades ou chutes dans les flaques pour certains concurrents 🤭 !

Quand on cherche à les éviter, on finit dedans 😜 !

En tous cas, tout le monde est arrivé avec son soin de boue offert 😃 !

Une ambiance sympa, un balisage nickel, et une bonne soupe à l’arrivée pour se réchauffer avant un bain de pied dans l’étang pour nettoyer ses chaussures !

 

Et voici les résultats :

 

12 km : 352 concurrents

Sébastien C : 6ème / 2ème M1H / 00:54:10

Hervé C. : 45ème / 2ème M5H / 01:05:08

Brigitte F. : 140ème / 1ère M5F / 01:19:33

Lira Z. : 190ème / 18ème M2H / 01:25:38

Jeremie D. N. : 202ème / 30ème SEH / 01:27:33

Elodie L. : 203ème / 17ème SEF / 01:27:33

 

24 km : 514 concurrents

Gérald T. : 45ème / 6ème M3H / 01:56:18

Gareth P. : 48ème / 7ème M2H / 01:57:12

Pierre D : 92ème / 11ème M3H / 02:05:11

Pascal M. : 242ème / 9ème M5H / 02:23:37

Tommy M. : 243ème / 42ème SEH / 02:23:37

Annabelle F. : 380ème / 6ème M0F / 02:43:00

Gérald T.


Trail des requins 2024 : Mais on peut dire Snow trail des requins !!

 

- 6h10  : Le réveil sonne, bien trop tôt pour un dimanche matin. Heureusement, la brioche Milka salvatrice est là sur les recommandations des plus grands nutritionnistes du trail (pour ma part, le thé et tartines habituels ont fait l'affaire !).

- 7h : récupération de Timothée Candelero qui nous rejoint à la mairie après une triple Axel et 2 doubles piqués dans la montée de Fontenay.

- 7h32 : On évite 2 accidents sur l'A13.

- 8h18 : Plus de place sur le parking. Pas grave, on grimpe sur un trottoir enneigé non sans mal après 2-3 essais.

- 8h23 : Il faut sortir de la voiture. Il fait froid. Pourquoi, on est venu déjà ?

- 8h25 : Récupération des dossards après avoir lorgné sur le vin chaud.

- 8h35: En tenue, nous voilà en repérage du départ escargot et surtout de la première bosse.  Après ma presque chute sur un tapis posé sur une descente verglacée, l'organisateur modifie le parcours de peur d'avoir des morts...

- 8h56 : Pipi de la peur.

- 9h15 : Départ du 20km, grosses cuisses !! car le goulet d'étranglement au pied de la 1ère bosse créera un bouchon digne du péage de St Arnoult un weekend de Pentecôte ! D'ailleurs, le 10km a vu son départ reporté de 10min pour cette raison.

Côté parcours, des bosses pour commencer sur un terrain enneigé et technique (ici l'ONF validé les traces non officielles pour le grand bonheur de notre coach!). Même la partie roulante est exigeante à cause de la neige.

Et pour finir, on reprend la trace du début mais à l'envers : une boucherie de boue, bien labourée par le 10km et les 1ers du 20km (Tim y laissera son short !).

Au final, Tim finit le 10km en 1h19 après avoir coupé l'effort au 5ème.

Sur le 20km, Benjamin fait 3ème au scratch en 1h38 et moi 4ème F (mais réellement 5ème) en 2h05.

Une belle sortie longue, bien casse-pattes sur un terrain de jeu qui change !

Seul bémol, on n'a pas vu de requins 🦈


1er Challenge sur route de France 2024 :

 

En ce 7 Janvier 2024 à 7h15 et 2 petits degrés au départ, 16 courageux Rumbasiens se sont donné rdv à la mairie pour un covoiturage à l’exception de notre Coach Benjamin encore plus fou qui a fait le trajet A/R solo en vélo.

Une foule impressionnante pour cette 10ème édition qui réunit de plus en plus de coureurs chaque 1er Dimanche de Janvier : plus de 1500 cette année sur les différents formats proposés : 10Km / Semi-marathon / Marathon ou Marathon-relais.

Nous avions 4 coureurs sur le départ du semi-marathon : Adrien C , Benjamin, Stéphane P et Philippe B et 6 duos sur le Marathon-relais : Stéphanie/Mélanie P,  Anne-So/Gerald, Aurore/Gareth, François LD/Jacky, Timothée/Laurent et Nicolas/Fabrice.

Malgré un parcours exigeant, plusieurs RP sont tombés ce matin, ce qui augure une belle saison. L’équipe des « Tavernier à boire » Anne-So et Gérald termine à la plus haute marche du podium dans la catégorie mixte : bravo à nos récidivistes qui ramènent la galette et le cidre à la maison 👏.

Une belle ambiance sympathique et une arrivée au chaud dans un gymnase avec une bonne bière artisanale offerte par les organisateurs.

Enfin, merci à nos supporters de choc en la présence de Pierre et Paly 😉 d’un précieux soutien.

 

Voici les résultats et quelques photos qui valent mieux qu’un long discours :

 

- Semi-marathon :

Benjamin : 1h21 class.9/718

Adrien C : 1h43 class.169/718

Stéphane P : 1h45 class.190/718

Philippe B : 2h11 class.522/718

 

- Marathon-relais :

Nicolas/Fabrice : 2h56 class.3/10

Anne-So/Gérald : 3h14 class.1/3

Jacky/François LD : 3h33 class.8/10

Aurore/Gareth : 3h37 class.2/3

Stéphanie/Mélanie : 4h28 class.2/2

Timothée/Laurent : Abandon

Bon rétablissement à lolo qui était souffrant aujourd’hui.


Corrida de Thiais 2023 :

 

Coucou la RUMBA, 2 Nouveaux PR tombent à Thiais ce 10/12/2023 !!

Fred et moi n'avions pas encore envie de nous salir les pieds avec les copains à la Chocotrail mais plutôt de se lancer un dernier défi route pour 2023. 5 ans après notre arrivée à la Rumba et d'un premier 10km, nous voulions tester notre évolution.

Départ 8h de Bda, direction le hall des sports de Thiais, récupération des dossards, habillage, tour de piste et cours de Zumba en guise d'échauffement pour un départ à 10h10.

Plan de course:

- Fred : suivre le meneur des 50' et improviser

- Moi : se caler sur 4'30 au kilo et voir jusqu'où ça mène.

Bilan :

C'est Fred qui échauffe le meneur d'allure sur 3km pour enfin s'échapper, avoir le luxe d'accélérer tout du long et de nous faire une "Kiptum" sur la seconde boucle en effectuant un negative split ! Chapeau ! Quand à moi je me rend compte bien trop tard que 7 secondes me sépare des 45 minutes.

Plutôt adeptes de la gestion d'effort que dans l'effort court et soutenu, nous sommes très contents de nos temps respectifs. Nous souhaitons une belle fin d'année à tout le monde et remercions l'ensemble de la RUMBA pour tout ce qu'elle nous a apportée dans notre progression.

 

Temps de référence décembre 2018 :

Fred 10km en 51'21

Adrien 53'22

 

Thiais 2023 :

Fred 46'35 !!!!!

Adrien 45'07

 

Hâte de fêter ça le 15 !

 

Adrien


Choco Trail 2023 :

 

Hello la Rumba Alléchée par la perspective d’un chocolat chaud, une bonne équipe de 19 Rumbasiens a bravé l’heure matinale pour aller jusqu’à Hardricourt faire la Choco’trail.

La météo a été, contre toute attente, très agréable. Pas de pluie, un ciel un peu bleu mais un peu plus gris quand même. Arrivée sur place et après les consignes, l’équipe s’est scindée en deux… les 24km (9h) et les 13km (9h30).

Et il fallait le mériter ce chocolat ! Après un départ en côte et quelques chemins de campagne, les choses se compliquent le long des champs transformés en boue grasse et collante… glissades, self contrôle, sueur, mais heureusement aucun blessé. L’un des derniers passages le long de la Seine a été transformé en une véritable patinoire. Après tout cela, les traditionnels escaliers qu’il faut monter marche par marche jusqu’à l’arrivée.

Et enfin le saint graal… le finish avec une médaille en chocolat !

Quelques mentions spéciales :

- Bon anniversaire à Nicolas

- Bravo à tous ceux qui ont battu leurs RP à fêter au repas de Noël

- Un grand merci à ceux qui font la lessive des affaires de sport Merci pour tous les encouragements que nous avons reçus !

 

Gareth


Saintélyon 2023🥶 :

 

Hello la team, petit retour sur cette aventure de la Saintélyon 78km.

Arrivée à Lyon sous la pluie le vendredi, la température était relativement douce pour la saison. Le soir petit bouchon lyonnais « chez grand mère » que je recommande vivement 😜. Le lendemain matin la fraîcheur était présente ! Retrait du dossard à la halle Tony Garnier. Petits cadeaux par ci par là ! Dont un dossard pour l’urban trail de Lyon 37km gagné à la roue 🤪.

Passage par la boutique Salomon pour faire quelques achats 😏. Après midi sieste oblige ! Réveil 18h30. Petit repas et préparation pour se rendre au départ.

 

21h30 départ de l’hôtel (Lyon) pour rejoindre la salle expo de Saint-Étienne.

23h15 ! L’ensemble des coureurs est à l’extérieur pour assister à un superbe spectacle de drones.

23h30 ! Départ du sas élites et du sas perf !

00h15 je pars en vague 3, la température est de -3*. Quasi 1h que nous sommes dehors 😨.

Le départ se passe bien avec le copain nous remontons la file de personnes devant nous.

 

-19ème km 1er ravito Saint-Christo

Ravito rapide on remplit les flasques, un coca, un tuc ou deux et c’est reparti.

-21ème km première galère : une belle chute pour moi sur du verglas en descente les deux pieds au niveau des yeux et une réception sur le dos. Le souffle coupé je reste quelques minutes sur le côté en pls pour récupérer ! Je repartirais en gardant la douleur jusqu’au bout.

-34ème km 2ème ravito Sainte-Catherine Le speaker nous annonce -11* à ce moment là juste le fait de retirer les gants et de les remettre me donne la piquette 🥶. Un coca, du quatre quart ( un arrêt au stand 🤪) et c’est reparti. Des descentes sur les fesses obligatoires à cause du verglas, beaucoup de chutes et les secours pour les blessés au fil du temps.

-45ème km 3ème ravito Saint-Genoux le Camp La température est toujours très froide, les tétines de mes flasques sont gelées, j’arrive à en croquer une pour boire mais l’autre restera gelée jusqu’à 11h du matin. Pendant ces quelques descentes je perds le copain de vue. Je l’attends un peu mais ne le voyant pas arriver je me dis qu’il m’a peut-être dépassé et que je ne l’ai pas vu. Au pire on se verra on prochain ravito ou à l’arrivée 😎. J’essaye de l’appeler mais il n’a plus de batterie …

-58ème km 4ème ravito Soucieu en Jarrest Toujours dans les 2 500 premiers, je suis content et me dit qu’en 10h/10h30 ça va le faire. Ma chérie me dit que Kev est passé il y a 10 minutes, je me dis que je ne suis pas loin donc c’est cool on se retrouvera. Mais je ne pensais pas comme ça …

-62ème dans une petite côte je grimpe en regardant mes pieds et j’entends ça va toi ? J’ai rattrapé le copain qui s’est fait une belle entorse à la cheville sur le verglas au 60ème. Je décide de rester avec lui et de l’emmener jusqu’à l’arrivée.

-65ème km 5ème ravito Chaponost Nous marchons depuis un moment et la course n’est pas encore terminée donc nous ne nous arrêtons pas à ce ravito.

-78ème km arrivée à Lyon Ma chérie nous attend juste devant l’arrivée.

Nous rentrons sur parvis de la halle Tony Garnier et Kev me dit « on finit en courant ?! » je le regarde avec mon meilleur sourire et lui go !!! Nous passons l’arche et faisons la bise à l’organisateur. Il me dit félicitation tu fais désormais partie de la grande famille de la Saintélyon !

Là je réalise que nous sommes finisher, pas comme prévu initialement mais avec une grande fierté.

Merci à tous pour votre soutien #teamrumba

 

Erwan


Triathlon 0-3000, triathlon le plus haut du monde ou la Verticale des fous à la Réunion le samedi 2 Décembre :

 

Le concept est simple (et dingue) : on part du niveau de la mer et on monte à 3000m d'altitude sur le sommet le plus haut de l'île, le Piton des neiges (3070m).

Mais avant il faut nager 1.5km dans le lagon de St Pierre + parcourir 45km/1600m D+ à vélo sur la route de Cilaos + 10km/1800m D+ pour arriver au sommet du Piton des neiges.

Le pari était d'autant plus fou, qu'avec mon entorse de début Octobre, l'entraînement n'était, on peut le dire clairement pas là.

Mais "oublie que t'as aucune chance, vas y fonce, on sait jamais sur un malentendu ça peut marcher" étaient les maîtres mots de cette course.

Vendredi 1er Décembre : est-ce que la malédiction des chats noirs (mon neveu et moi-même) va encore frapper ?

C'est alerte aux orages forts et un requin bouledogue s'est promené dans les parages il y a quelques jours (OK ça c'est moi qui flippe). Nous ne sauront que 1h avant le départ si la course est maintenue ou non. Samedi 2 Décembre : après une nuit blanche pour ma part...rdv au parc à vélo à 4h15. Ça va il ne pleut pas et la température est idéale.

On va poiroter jusqu'à 6h, top départ de la 1ère vague dont je fais partie.

Natation: 2 boucles de 750m avec sortie à l'australienne sur la plage de sable fin, ah non de coraux pardon (histoire de bien se faire un gommage de la voûte plantaire). Cette fois-ci les jolis petits balistes Picasso (poissons qui attaquent les touristes, si si je vous jure c'est hyper sympa d'aller se baigner) sont bien restés dans le fond, pas attirés par l'effet machine à laver du dessus. Nous n'avons pas à se soucier des poissons mais des coraux dans l'eau, et du nombre de nageurs dans un si petit périmètre : bref un vrai bordel mais c'est quand même magique de nager dans une eau à 27 degrés et de voir ces fonds marins pour la partie natation d'un triathlon, ça change du fond de la pièce d'eau des Suisses !

Vélo : j'enfourche mon VTT (ah oui sinon ça serait trop facile si j'avais pris mon vélo de route), heureusement mon mécano m'a quand même mis des pneus slick. C'est partie pour la route sinueuse aux 400 virages et ses tunnels 1 voie, la route n'étant pas fermée à la circulation, il fallait vraiment rester vigilants. Les cyclistes me dépassent avec des yeux ecarquillés en regardant ma monture (je me doutais bien que c'était pas moi qu'ils regardaient), et j'en ai même un qui m'a dit que j'avais dû perdre un pari pour monter à VTT là haut !

CAP: Arrivée à Cilaos, je recupère mon sac et mes baskets et c'est partie pour l'ascension, je ne traîne pas parce que je ne suis pas sereine vs la barrière horaire. 3,5km de route (qui monte bien sûr) et on rentre dans la forêt pour débuter la montée dans des marches irrégulières, hautes, de la caillasse et des racines, ça glisse, bref ça va être long et pentu!! Mais étonnamment ça va, je continue de gérer ma course sans me mettre dans le rouge et sans trop traîner non plus.

Stéphane est à mi-parcours, pour finir l'ascension avec moi (c'était pas gagné, il m'a abandonné plusieurs fois, le vertige ça ne se contrôle pas !). Me voilà arrivée au Gîte, c'est bon je suis loin de la barrière horaire, je prends donc le temps de me changer (j'étais toujours en tri fonction) et de mettre le kway. On voit bien que c'est très couvert là haut, et il pluviote depuis un petit moment déjà.

Reste 3km à parcourir pour atteindre le sommet, au moment de repartir je vois Stéphane qui est finalement monté me rejoindre. Le chemin est encore hyper technique, on se rapproche du sommet et on voit les coureurs redescendre avec leur couverture de survie. Je croise mon neveu qui redescend, transi de froid et qui me conseille de me changer très rapidement et de ne pas rester là-haut : il fait très froid, il pleut et le vent souffle à plus de 80km/h.

Nous nous rapprochons du sommet avec Stéphane, j'ai les larmes qui montent aux yeux, trop d'émotions (après cette année encore difficile pour tous pleins de raisons et elle n'est pas encore finie...) je craque, je suis tellement heureuse d'être allée jusqu'au bout, c'était hutopique d'y arriver.

Avec l'adrénaline, je ne sens presque pas les éléments qui m'entourent : le grésille, le vent, le froid et prends bien sûr le temps de faire la photo FINISHER, avec mon maillot RUMBA .

Autre particularité de cette course folle, et bien quand tu as fini ta course au sommet et ben c'est pas fini, il faut redescendre !!

Je suis en train de perdre Stéphane, nous sommes trempés et gelés. On trouve une mini grotte pour tenter de mettre des affaires sèches qui ne le sont plus, sortir la couverture de survie et c'est reparti dans l'autre sens. Ça va les cuisses étaient parfaitement fraîches en plus, c'est nickel ça va pas du tout être long... C'était INTERMINABLE ! 3h30 de descente, je suis persuadée qu'ils ont rallongé le GR en rajoutant des virages, des cailloux, des rochers. Heureusement nous arrivons à Cilaos avant la nuit. On va récupérer nos vélos au parc à vélo et notre maillot FINISHER avant de redescendre en voiture sur St Pierre.

Au final, 8h10 de course (sans la descente).

A très vite sur les GR de Bois d'Arcy.

 

Sandra


Marathon de la Rochelle 2023 :

 

PRESTON TIMOTHEE 02:59:09

Class 418 ; class cath SH:149

 

MORICLET PASCAL 03:51:16

Class 3165; Class cath M5H 72

 

Ce dimanche nous étions 2 du club à être inscrit sur le marathon de la Rochelle, Timothée et moi.

Hubert nous laisse un pronostique qui nous met la pression (3h06 pour Tim et 3h39 pour moi).

Samedi la fête était bien présente au village marathon …. musique de gagneur, vente de produits miracle, ….

Comme il y avait deux lignes de départ le dimanche matin nous regagnons notre ligne de départ respective.

Pour moi la course se passe bien jusqu’au 25km (5mn10s/km) après ma cheville me rappel à l’ordre et je dois réduire mon allure. Je fini la distance en 3h51 ce qui est en dessous de mes attentes mais compte tenu des douleurs, me convient.

Pour conclure, je trouve que c’est une très belle course même si qui il y a quelques côtes qu’il ne faut pas prendre à la légère. Beaucoup d’animation et très bien organisée même si 4 douches en extérieur pour plus de 10000 coureurs c’est un peu juste.

 

Je laisse le soin à Tim de raconter sa belle aventure :

Un peu stressé au départ, je me retrouve très proche du sas élite. Les discussions vont bon train et on sent l’excitation monter. L’hôtel étant à 500M du départ, tout était parfaitement en place.

Je décide de partir derrière les meneurs d’allures comme à Vincennes afin de limiter les risques d’allure. Quelle erreur !!! Ça part très vite/trop vite. Les allures tournent autour de 4:05/4:10, sans que ça ne ralentisse.

Au 15e je décide de mettre le frein et de faire la course solo. Bonne décision et sûrement un des moments clefs du chrono final car j’ai pu me réguler.

Arrivé au 30e je commence à fatiguer mais le parcours roulant et les encouragements tout au long du parcours me sont d’un grand soutien. J’avale tous les ravitos + tout ce que j’avais pris (deuxième clef du chrono final, j’ai ravitaillé tout du long).

Au 35e je vois toujours les meneurs devant moi et je commence à y croire. Me passe rarement par la tête l’idée de mettre le frein et d’assurer un 3:05… non c’était jouable ça tirait et je décide d’aller au bout à ce rythme. A 500m de l’arrivée je repasse devant les meneurs et je me tord la cheville sur les pavés. Cela me coûtera le 2h58.

La ligne passée, l’émotion fut intense. C’est fait.

 

Pascal et Tim


Le Grand Raid 2023, la Diagonale des Fous :

 

J’adore quand un plan se déroule sans accroc !

La suite dans le document ci-dessous...

 

Pierre

Télécharger
Résumé de la Diagonale des Fous 2023 par Pierre
La diagonale des fous 2023.pdf
Document Adobe Acrobat 884.3 KB

La Route des 4 Châteaux 19 novembre 2023 :

 

Hello !

Compte-rendu de la « Course des 4 châteaux » édition 2023 avec le nouveau parcours.

Sous un magnifique soleil, 10 coureurs de la RUMBA se sont élancés pour 16,9km. Un très beau parcours avec de belles animations : musique, corps de chasse, haie d’honneur costumée et bien entendu les quatre magnifiques domaines et châteaux que nous avons traversés.

Le nouveau parcours est très roulant, pas mal de route, des chemins, quelques passages un peu plus boueux et glissants et deux belles côtes. On termine par 2km de descente !

Une belle réception à l’arrivée : bière, brochette de viande, crêpes et une bonne ambiance. Bilan : 10 personnes avec le sourire !

 

Gareth


Parcourir Montigny 2023 :

 

Hello !

Le club des Aurélie était là ce matin pour la course de Montigny.  La pluie était au rendez-vous mais le parcours était super roulant ! On a bien mérité une douche bien chaude en rentrant.

Bonne journée !


Alpin Trail de Pichauris 2023 :

 

Hello la team !

Un petit retour sur cette nouvelle distance à laquelle je me suis affrontée ce week-end : 80km (4500m D+) dans le parc naturel de Pichauris (entre Aix en Provence et Marseille). Comme dirait certains, ça fait 10 semaines que j’étais en période d’ affûtage 😅 (boulot oblige) donc l’objectif était clairement de la finir,  pas plus ! Voici le debrief de ces 14h30 de course :

- On ne blague pas avec les locaux ; ici rien n’est plat, du gros dénivelé et des sentiers ultras techniques ! Comme j’en avais jamais vu ! Des cailloux, beaucoup de cailloux, des murs de pierre à escalader… Les coureurs étaient tous du coin, je partais donc avec un sérieux handicap sur ce terrain de jeu !
- Ne jamais regarder la météo à plus de 12h à l’avance ; un si beau week-end était prévu depuis une semaine, au final la pluie s’est invitée à la dernière minute, de minuit à 6h du matin, ce qui a rendu les sentiers très glissants.

- La prochaine course longue, prévoir le cicatryl, la biafine, les pansements pour ampoule et le désinfectant : je finis cette course avec la main coupée par une mauvaise chute sur 2m, un hématome à la fesse, des brûlures au niveau des coutures du short, des ampoules sur les 2 pieds, les jambes lacérées par les ronces tout au long du parcours ! Vivement les courbatures de demain 😅.

En résumé, heureuse d’avoir été au bout ! Un grand merci à Sandra qui m’a accompagnée sur cette course, sa présence sur la course a été d’un grand soutien ! Ainsi que la préparation de mes pieds moches, avec la réflexologie, quelques semaines avant la course, jusqu’au jour J n’ont été que bénéfiques !

 

Classement général : 73/199

Classement féminin : 6/24

Mélanie


Marathon de Porto 2023 :

 

Hello Rumbasiennes et Rumbasiens !

Merci pour vos innombrables messages d’encouragements et félicitations.

Nous venons de finir notre Marathon et nous allons enfin pouvoir profiter de la gastronomie portugaise avec une p’tite dégustation de Porto ☺️

 

Mais avant cela voici un rapide CR :

Sur le parcours, on aura tout eu !

Pluie, vent , rafales, côtes , coup de cul, des pavés, des grands , des petits , des trous , des flaques … mais aussi du soleil, de très beaux paysages, des luminosités exceptionnelles , un parcours avec des croisements qui nous aurons permis de voir passer les élites et les copains 4 fois, des vues sur la mer déchaînée …etc 

Pour le coup , c’était dur mais tres sympa aussi, avec beaucoup d’émotions à l’arrivée . 

Grace a Laurent : Steph , Mélanie , Cathy et Elodie ont pu faire le marathon en mode relais.

Elles se sont bien amusées aussi ☺️ encore merci Lolo ! 

Côté performances on aura tout eu également :

Un duo familial, un duo Rumbasien, des douleurs intestinales, des crampes et des RP !

Chacun pourra partager ses aventures et anecdotes 😉

 

Fabrice : 3h13

Nicolas : 3h19

Gareth et Pierre : 3h29

Lionel : 3h36

Frédéric : 3h56

Cassandra (sœur Adrien) : 04h04 

Adrien : 4h11

Jacky : 4h22

Aurora : Stop au semi

Le relais féminin : 4h34

 

Une pensée à François Lamalle sur New York et aux autres coureurs du mercredi qui ont représenté la Rumba sur la course Royale de Fontenay.

 

Pierre, Lionel et Fabrice


Trail'Oween 2023 :

 

Commençons par les réactions des coureurs et supporters : 

- Léo : Merci à tous les supporters pour vos encouragements tout au long de la course ! Ça reboost bien quand on est dans le mal ahah 

Et mention spéciale pour Mel (alias courtney) qui m’a accompagné sur l’avant dernier kilo ;)

- Aurélie L: Au top cette course ! On a bien pensé à nos entraînements pendant les montées ! On ne souffre pas pour rien ! Merci la rumba !

- Mélanie : Les podiums des winners ! 

Et quelques photos pendant la course ! 

Désolée j’ai été pris de court, pas réussi à prendre tout le monde !

Bravo à tous et bonne récup 🤗

- Valérie : Merci pour les photos et les encouragements des rumbasiens 👍

- Laurent : Merci a tous c'était top de vous voir sur le parcours !

- Fabrice : Bravo à nos championnes et champions 🥇

- Pascal : Bravo à tous et félicitations pour vos résultats 

Je n’ai déclenché mon portable que au deuxième passage.  Désolé pour les 10km

 

Après tout ça, que dire de plus ? 

Heureusement que l'ONF a quand même autorisé quelques bosses pour aller patauger un peu dans la boue entre deux grandes lignes droites (les préférées de Léo), bravo à tous et un grand merci à tous les supporters et bénévoles rumbasiens qui étaient très nombreux sur le parcours pour nous permettre de réaliser de très belles performances. 

En tant qu'entraîneur, je ne retiendrais qu'une chose: vous voulez encore plus de côtes pour profiter encore mieux des prochaines courses.... Et ça peut s'arranger sans problème ! 

En photo les résultats (en plusieurs fois car certains n'ont pas rempli le nom complet du club dans leur inscription) et il manque Couette-Couette qui a couru avec Dunes d'espoir.  Au total, pas moins de 17 coureurs étaient présents ce matin (j'espère que je n'ai oublié personne) 

À très vite à l'entraînement, maintenant c'est au tour des Porto'mens aux coureurs de la course royale en fin de semaine d'éblouir le bitume.


Semi-marathon du bois de Vincennes :

 

Nous nous étions donnés rendez-vous chez moi à 7h30 avec Timothée pour nous élancer sur le semi du bois de Vincennes.

Nous avons tout les deux un dossard pour le sas de 1h30 (ce qui était prétentieux pour moi).

Comme nous le faisons en prépa du marathon de La Rochelle nous avons chacun notre stratégie de course. Timothée a prévu de suivre le meneur d’allure de 1h30. Pour ma part, je cours seul dans ma bulle en asseyant de respecter les 5mn10/km, c’est une course qui s’y prête bien car très roulante.

La stratégie a payé car nous avons tout les deux remplis nos objectifs et nous nous sommes offerts le luxe d’accélérer dans les dernières kms.

Pour conclure une belle course qui peut permettre un record perso, mais je pense que beaucoup le savent pour l’avoir déjà pratiqué.

 

Résultats:

Timothée Preston 288ème 1h25mn42 cat. Se 153/1578 vitesse 14,7km/h

Pascal Moriclet 1733ème 1h43mn27 cat. M5 23/94 vitesse 12,2km/h

 

Bravo à Pierre J. qui a une nouvelle fois terminé la diagonale.

Dommage pour Claude mais se sera pour la prochaine.


Octobre rose, le 15 octobre 2023 :

Une joyeuse troupe de Rumbasiens ce matin autour d’Octobre rose.

Nous avons fait 2 groupes, il y en avait pour tous les goûts et les niveaux.


20 Km de Paris, le 08 octobre 2023 :

LE 20KM DE PARIS …. QUELLE BELLE ÉPREUVE AU PIED DE LA TOUR EIFFEL ! Le 20km reste et restera une belle classique parisienne avec ses monuments historiques et tous ses orchestres tout au long du parcours ! Et quoi de mieux que de faire cette course avec la Rumba et ses 18 représentants sous un soleil radieux ?

Ce matin, le rendez vous était fixé à 7H à la mairie de Bois d’Arcy pour un départ à 9H.

Après la première photo traditionnelle du groupe au couleur d’octobre rose nous nous sommes élancés en direction de la capitale.

Après être arrivé à proximité du Trocadéro sans le moindre bouchon (normal à 7h15 du matin !) une enfilade de places de parking nous tendaient les bras… Merci Nico pour le tuyau ! La journée commençait plutôt bien.  Après les quelques photos, les pauses techniques, nous tombons nez à nez sur notre Gérard Jugnot National avec le selfie qui s’en suit. Les sourires sont sur tous les visages. L’ambiance est au top !

Après cette pause paparazzi bien sympathique,  nous nous rendons compte rapidement que les 25000 coureurs de la 45ème édition commencent à affluer. Il est temps pour nous de se préparer.  Chacun se dirige vers son SAS de départ respectif sur le pont d’Iéna, avec la ligne de départ à son pied face au Trocadéro, la Tour Eiffel dans notre dos. Un parcours de toute beauté avec un tracé qui emprunte une des plus belles artères de la capitale : les quais de Seine avec les monuments de Paris dans un sens et dans l’autre. Ce parcours s’achève avec une arrivée sublime sous la tour Eiffel.

Pour la course, je retiendrai que tout le monde a passé la ligne avec le sourire et n’est-ce pas le principal ?

Je laisse le reste de la Team vous raconter leurs impressions, bons moments, aléas (et y en a eu quelques-uns 😊)

Félicitations à tous les autres rumbasiens engagés sur une course ce week-end !


Trail des nouettes Versailles, le 08 octobre 2023 :

Ce matin 8:00, ouverture de la crèche Rumba Salaun pour accueillir les futurs stars du club (Alix, Anna et Flora). 

8h15, le restaurant de la croix bonnet est encore fermé donc impossible de prendre l'apéro, on est obligés de se rendre à Versailles pour courir…

Morgane et Aurélie arrivent les premières en parcourant les deux boucles du 10km dans la forêt de Porchefontaine. Belle place pour Morgane et Aurélie s'est même payé le luxe d'arriver devant moi avec le sourire et encouragée par ses enfants. 

Sur le 18km, le parcours était bien trop plat à mon goût(Teddy Léo est aussi de mon avis )mais la sortie du dimanche était bien agréable pour préparer les prochaines échéances.  Léo Rinner fait une entrée fracassante dans le concours des chutes à moins d'une semaine de la cérémonie, un roulé boulé digne des JO 2024 en judo. 

Eric voulait faire un tour dans la tente des secouristes pour voir s'il restait des croissants mais sa piqure de frelon ne lui a valu qu'une poche de glace. 

Erwan qui a récupéré un dossard à la dernière minute arrive juste devant Aude pour qui la sortie n'a pas été de tout repos. 

Eric nous a laissé quelques parts de pizzas au ravito et après la petite séance photo, nous avons partagé un bon petit apéro debrief sur le parking pour préparer les prochaines sorties. 

Encore une belle matinée Rumba, vivement les prochaines. 

 

10km :

33 Rollot morgane 50'09

88 Leprêtre Aurélie 1'05'17 

 

18km :

5 Salaun Benjamin 1'10'30

24 Blache Léo 1'18'35

43 Pichon Éric 1'22'53

119 Delcourt Erwan 1'36'41

123 Wils Aude 1'37'19


Paris-Versailles édition 2023 :

Pour cette 44ème édition de la grande classique ce n’est pas moins de 14 Rumbasiens qui étaient engagés sur la ligne de départ ! 

L’aventure commença avec un nouvel oubli de dossard signé Nicolas cette année après coach Pierre l’année passée. À qui le tour ?

Une fois le dossard récupéré, c’est dès 7h00 que nous nous sommes retrouvés à la mairie de Bois d’Arcy. François était bien là mais sans son oreiller.

Après le voyage en voiture puis RER, c’est une Tour Eiffel sous le soleil qui nous attendait pour un départ de 25.000 coureurs par vagues traditionnelles.

La côte des gardes n’aura épargnée personne mais tout le monde l’a vaincue sans encombres. L’entraînement a porté ses fruits !

Une belle édition où chacun d’entre nous aura pris du plaisir avant un rendez-vous final pour la traditionnelle photo de groupe.

J’avoue être passé par la case massage avant la photo .

Une aventure collective qui nous augure une belle édition 20K de Paris dans 15 jours.

PS : Merci à nos supporters de choc sur le parcours : Stephanie, Cathy, Pierre, Lolo et Christophe ainsi qu’à Benji et toute son équipe de Kinés et podologues à l’arrivée.

 

Voici les chronos :

Femmes :

Aurélie L : 1:46:48

Aurélie V : 1: 50:15

Aurore : 1:26:14

Bernadette : 1:51:22

Mélanie P : 1:39:50

Hommes :

Fabrice : 1:08:41

François L : 1:32:35

Gareth : 1:15:11

Michel : 1:37:30

Nicolas : 1:08:41

Olivier : 1:34:09

Philippe B : 1:40:35

Stephan : 1:25:48

Timothée : 1:08:48


Course de la Saint-Gilles :

Ça y est, les vacances sont presque terminées et ce matin la Rumba a reconnu le nouveau parcours du 10km et semi- marathon de Bois d'Arcy. 

Nous on sera fin prêts pour vous accueillir le dimanche 17 septembre et vous ? 

Inscriptions : https://semi-bois-arcy-2023.onsinscrit.com/accueil.php

Informations : https://semiboisdarcy.jimdofree.com/


 Trail du Galibier 2023 :

Et voilà finishers tout les 2, bon je ne vous cache pas que cela à été une grande journée de galère  mais le bonheur à été de passer la ligne d'arrivée . Tres beau parcours avec toutes les difficultés d'un 50km, une montée au col du Galibier d'enfer et interminable pas loin du kilomètre vertical surtout au 35ème kilos . Une organisation au top comme on aime, une hola d'une cinquantaine de bénévoles à l'arrivée...


Xtrail de Courchevel 2023 :

Concept de ce Xtrail de Courchevel intéressant mais un parcours très exigeant avec passage de crêtes vertigineuses (coureur sujet au vertige s'abstenir 🥺), un perrier interminable avec des pierres qui se décrochent de la paroi et qui te tombent dessus, là tu as un gros coup de cho 🤪 (mais pourquoi ils nous font passer par là, hyper dangereux), des barrières horaires trop justes il me manquait 9mn pour passer sur le 55😅. Sinon paysage magnifique, une organisation assez moyenne au niveau des ravitos. Bon ce n'est pas un trail que je mettrai dans mon top 10 ☹️.

Pierre et moi on est finisher du 44km.


Marathon du Mont-Blanc 2023 :

 Tout a commencé il y a quelques mois lors d’un entrainement où Lionel et Laurent ont évoqué que ce serait fantastique de faire le Marathon du Mont-Blanc ! De là, ni une, ni deux, hop, nous voilà embarqués dans l’aventure avec un tirage au sort heureux pour 2 équipes rumbasiennes sur le 42 (qui tire sur le 45 !), et 1 équipe rumbasienne sur le 23 (qui tire sur le 25 !) ! Rendez-vous est alors donné le week-end du 24/25 juin à Chamonix !

 Quelques mois plus tard, ça y est, les troupes sont rassemblées dans la belle ville de Chamonix entourée de ses belles montagnes, et non moins fameuse le Mont-Blanc ! Le soleil est aussi au rendez-vous ce qui rend le week-end fort sympathique mais les courses un peu plus ardues.

 L’ensemble des courses du Marathon du Mont-Blanc s’étalaient du vendredi au dimanche avec notamment le KV, le 90, le 23, le 10, le Duo Etoilé, la Young Race, et le Marathon !

 Notre team du 23, s’est élancée le samedi matin à 8h de l’aire d’atterrissage des deltaplanes de Chamonix à 1000m d’altitude. Après un beau parcours plus montant que descendant, très technique, et sous un soleil de plomb, tout le monde a passé la ligne de finish sur le plateau de Planpraz à 2048m d’altitude, et 1680m d’ascension ! Des paysages forestiers et de plateau magnifique, une vue à couper le souffle sur Chamonix, un parcours exigeant, et les sourires de l’arrivée marquent les esprits des coureurs et de la team accompagnants du samedi !

 Le dimanche matin, la team du 42 a la chance de s’élancer à partir de 7h30 du Triangle de l’Amitié à Chamonix (toujours 1000m d’altitude ;)), la fameuse place de l’UTMB. Le soleil, comme la veille, s’est aussi invité sur ce parcours également exigeant ! On retiendra les premiers 18km de quasi montée à 2200m d’altitude, suivie d’une descente de 5km pour nous ramener à 1276m d’altitude. S’en suit un enchainement de montée et descente qui nous font quand même remonter au 34ème kilo à la Flégère, à 1894m d’altitude, avec une vue imprenable sur la Mer de Glace et le Mont-Blanc. Quelques kilos plus loin – toujours pas plats :) - une descente très technique nous attend pour nous redescendre de 1800m d’altitude vers Chamonix en quelques bornes. Nous sommes récompensés en finissant dans les rues de Chamonix, animées d’une foule euphorique, et une arrivée pour chacun d’entre nous non moins euphorique au Triangle de l’Amitié, l’arrivée mythique de l’UTMB ! Tout le monde heureux de finir, coureurs et accompagnateurs !

 Les courses avaient toutes un niveau super relevé avec beaucoup de coureurs internationaux, des teams qui étaient là pour emporter les podiums ; on peut tous être supers fiers de nous ! Merci beaucoup à nos accompagnateurs qui ont aussi fait une course contre la montre de leur côté pour nous encourager et ça fait du bien !

 Quelques photos pour partager ces souvenirs et pour innover : une série d’interview le dimanche soir  (à découvrir sur TeamPulse) ! Merci à tous !


Ultra-Trail du Haut-Giffre 2023 :

 Premier arrêt à la chaponne où le fameux gâteau aux marrons de mamie Marie-Claire n'aura finalement pas vu les montagnes....

 12h36, c'est l'heure du burger/frites/croûte (je vous laisse deviner qui est la croûte) accompagnés de la petite bière qui va bien. (Première erreur de Cricri qui commande un Perrier ! ) 

 Après avoir récupéré les dossards et la belle casquette, direction le lac pour un petit bain/cryothérapie d'avant course. Mention spéciale à Séverine, Aurélie, Morgane et Timothée qui ont même fait un entraînement natation. 

 Dernière mission de la journée, trouver une cloche pour que les supporters puissent se faire entendre. Mission accomplie, juste avant le petit plouf dans le jacuzzi, l'apéro et les deux marmites de pâtes carbo (deuxième erreur de Cricri qui a préféré assurer le coup en déclinant toutes les tentations de la Triple à la Chti). 

 On notera aussi l'erreur nutritionnelle d'Adrien : qu'elle idée de manger de la salade ? 

 On ne sait pas se qui s'est passé dans la garçonnière mais tout le monde était couché tôt car le lendemain Claude et Pierre étaient dans le premier sas à 5h00 et le reste de la troupe à 7h00. 

 Nous avions deux teams nutrition : la team gâteau sport et pain versus la team brioche/milka (pour les nutritionnistes du groupe, je vous laisse deviner ce qui est le plus efficace mais j'ai ma petite idée #teammilka) 

 Côté course donc, après un départ dans le village autour de l'église, ça monte direct en single, on en a bien bavé mais là haut, les paysages étaient exceptionnels. Le parcours était quand même semé d'embûches : des vaches un peu trop collantes qui ont tout fait pour nous ralentir, une arête abrupte avec le vide de chaque côté pour les deux garçons, des descentes techniques , des névés glissants à descendre en mode ski ou luge sur les fesse au choix, des cailloux, beaucoup de cailloux (avec l'accent de Francis Cabrel), un tour de lac qui faisait 1km sous le cagnard selon les autorités (3km selon les syndicats). 

 A noté le magnifique cadeau d'arrivée : la bière spéciale 10 ans du trail du haut Giffre avec la médaille finisher (avec décapsuleur intégré s'il vous plaît !!! Prends-en de la graine François ;) ) 

Finalement tout le monde est arrivé à bon port sans bobo( pourtant il y avait du matos chez les secouristes : les quads, 4x4 , ambulances et l'hélico qui a fait de nombreux aller-retour). 

 Samedi, nous avions un groupe de supporters de choc (enfin moi je ne les ai pas vu de tout le parcours....), Morgane, Sev et Timothée ont monté la cloche jusqu'aux différents ravitaillements et plus encore en bravant les champs de myrtilles pour couper et arriver à temps. 

 Après l'effort, le réconfort : jacuzzi/bière avec vue sur la montagne, encore des pâtes, du fromage, un peu de vin pour limiter les maladies cardiovasculaires sauf pour Claude qui a subitement disparu sous la douche.

 La finale du top 14 nous a maintenue éveillé (heureusement qu'il y avait les bonbons et la bombonne de Pierre) et après le saut en avant du roi des nains pour célébrer la victoire de Toulouse, tout le monde est parti se coucher. 

 1h30 du matin, Claude se réveille et pensait trouver tout le monde dans le salon mais finalement pas une mouche à l'horizon sur la piste de danse. Un yaourt et au lit ! 

 Dimanche matin, c'est au tour de Morgane de s'élancer à 8h pour 18km des montées/descentes toujours dans des paysages magnifiques. Le reste de la troupe s'est scindé en plusieurs teams : les encouragements à l'arrivée, les escrocs qui ont commencé en rando et qui finalement se sont arrêtés à la première auberge (en compagnie du maire du village en costume, improbable vu l'endroit et de son chien qui s'amusait joyeusement dans la fontaine qui servait de ravitaillement en eau aux coureurs) et enfin les autres qui ont finalement comptabilisés 11km et 850 de D+/D- pour accompagner Morgane jusqu'au bout. Et elle en a ramassé à la pelle des coureurs sur les derniers kilomètres. 

 Je vais m'arrêter là pour le résumé, au final, contre toute attente, il n'y a que la Tong d'Adrien qui n'aura pas résisté au week-end. On serait bien restés là-bas 15 jours mais on repart la tête pleine de souvenirs en ayant hâte de recommencer rapidement. (il n'y a la place que pour 15 photos mais on vous racontera de vive voix le reste) 

 Petite pensée pour Tic et Tac qui devaient être de la partie et à Sandra contrainte de subir un barbeuc inopiné.

 Merci pour les encouragements. Place aux suivants : la team Mont blanc la semaine prochaine.

  

À oui, voilà les résultats des courses : 

  

51km 3750d+ 723 arrivants 

 641 Pierre Janex 13h07'16

 642 Claude Regnault 13h07'17

  

33km 2150D+ 899 arrivants 

 76 Benjamin Salaun 4h34'22

 210 Cédric Nouis 5h12'14

 341 Aude Wils 5h53'30

 464 Adrien Laureau 6h17'40

 537 Aurélie Dewaele 6h35'22

 584 Frédéric Ducotey 6h47'21

 635 Christian Desbureau 7h02'39

  

18km 1000D+

 252 Morgane Rollot 2h50'04 


Trail des lavoirs : 

Pas moins de 18 inscrits pour la Rumba : on avait envoyé une sacrée délégation au château de la madeleine. 

Après le rdv classique à la mairie aux aurores et sous la brume, direction le parking des ponts de Chevreuse,  attraction touristique de l'île de France. 

Je vous passe la session toilettes avec Léo et son PQ puis nous partons pour une première montée au château (en coupant un peu, mais le chemin classique n'était pas assez pentu). 

Les premiers à partir sont les barjos du 35 sous les yeux des coureurs supporters (merci Manu, Momo, Morgane et Mélanie) puis le 25 et enfin le 13km (du coup il n'y avait plus de supporters pour vous encourager au départ mais on a pensé à vous avant d'être lactique...) 

Côté parcours, on est passés par des lavoirs, évidemment, des chemins qui n'étaient pas vraiment des chemins (quand l'ONF ne décide pas par où on doit passer, ça donne un vrai trail) avec des belles côtes, des descentes encore plus belles et surtout les derniers 750m en montée histoire de bien casser les cuisses. 

Le coaching psychologique commence à payer car même François m'a avoué avoir repris la course avant le dernier virage de peur de me croiser. Manque de bol, j'étais sur le podium, personne ne pourra vérifier....

Côté podium justement,  Aude termine 3ème femme sur le 25, Manu termine premier M6 (heureusement que Morgane était là pour récupérer la plante et la bière), François monte aussi sur le podium des encore plus vieux  M7 et heureusement que je suis aussi passé dans le clan des vieux pour monter sur la boîte. 

Il manquait un peu de soleil pour profiter pleinement du ravito d'après course mais tout le monde avait l'air content de sa perf. 

(Voir résultats en photo ci-dessous) 

A noter sur les autres courses du week-end, Seb alias le Jaguar pour les intimes a survolé le trail des cerfs où une délégation de 6 Rumbasiens a brillé. Tic a même gagné des points pour le trophée de la boussole d'or. (La prochaine fois, coupe après le ravito, comme ça tu profites au moins de la bouffe....). Mais l'histoire retiendra que Tic a mis la misère à Tac sur cette course !! 

Sur le 15, encore une belle perf d'Hervé et un podium pour Valérie aussi. 

Comme d'hab Claude termine sur le haut du podium pour la plus grosse distance. 

 

45km: 

64.REGNAULT CLAUDE 4:38:59 1° Masters 6 Homme

 

28km: 

1.CLARA SEBASTIEN 1:57:42 1° Masters 1 Homme

37.DUFOUR VERONIQUE 2:31:38 1° Masters 4 Femme

71.NARDOT STEPHANE 2:44:52 9° Masters 3 Homme

 

15km: 

23.COTTEREAU Hervé 1:12:17 2° Masters 5 Homme

94.QUILLERE - MICHEL VALERIE 1:26:00 2° Masters 4 Femme

 

Bravo à tous et merci pour les encouragements. 

Vivement les prochaines échéances.


Marathon de Hambourg - Rambolitrail - Semi de Trappes - NTMF - Terrasses du Lodévois :

Marathon de Hambourg :

Après 11h00 de route, nous voilà enfin arrivé sous un grand soleil qui nous guidera tout le week-end…et on a même bronzé !

Arrivée Vendredi soir, le groupe est complet : Aurora, Gareth, Jacky, coach Pierre et Fabrice, pasta party avec nos 2 accompagnatrices de choc Laëtitia et Stéphanie…puis dodo bien mérité.

Samedi : Après la traditionnelle récupération des dossards et visite du salon, nous avons déambulé la ville pour dégourdir les gambettes.

Enfin Dimanche, jour de course :

Tous les 5 bien installés dans le même sas de départ : une ambiance de folie nous attend tout le long du parcours, les allemands nous accueillent même avec leurs propres stands de ravitos installés tout au long des maisons !

Heureusement d’ailleurs car parcours exigeant et il fallait supporter la chaleur sur le second semi. 

Bref…un beau marathon (le 2e d’Allemagne), une belle ville qui vaut le détour, on vous le conseille à tous ! Et de nouveau une belle aventure humaine avec tant de choses à raconter.

Et voici les perfs du week-end :

Aurora : 3h59

Gareth : 3h45

Jacky : 4h10

Pierre : 3h31

Fabrice : 3h11

 

Une pensée également à tous les coureurs du week-end : Rambolitrail, Semi de Trappes, NTMF et Les Terrasses du Lodévois.

 

NTMF 42kms :

Anne-Sophie 4:09:01 4° Masters 1 Femme

 

La Rumba était partout !


Trail des Coteaux de Guerville : "J'adore quand un plan se déroule sans accroc" - 16 avril 2023 :

Voilà le message que j'ai envoyé hier soir à Timothée : "De mon côté je vais à Guerville avec une belle semaine d'entraînement donc départ tranquille en position d'attente et si il y a quelque chose à jouer passé le 20ème, j'irai le chercher mais je vais surtout m'atteler à partir aussi doucement que possible." Quand les 2 grands fous ne sont pas là, c'est plus simple de partir à 4'20 plutôt que 3'20 et il reste un peu d'énergie à la fin pour ramasser les morts. 

Mais revenons à nos moutons....

Dimanche réveil 5h50: ça pique ! 

Nous retrouvons Léo notre chauffeur du jour à 6h45 au détour d'un rond point. 

Arrivée à Guerville, le parking est royal : un bon champs de patates avec des bénévoles en tutu rose, perruque afro et lunettes chopes de bière (voilà une bonne idée d'uniforme pour le semi 2023) . Coup de chance, il ne pleut pas, pas de risque de rester enlisé.

On retrouve Tic et Tac au retrait des dossards sur un beau tapis rose surmonté d'une arche elle aussi rose fluo. Début d'échauffement en dansant au rythme du DJ, puis petit footing pour le pipi de la peur et le fameux selfie sous l'arche et hop le départ est donné. 

Départ (pas trop rapide : Sisi je vous jure, Léo pourra confirmer) pour une belle balade avec chemins plats entre les champs (pas trop), beaux singles monotrace vallonnés avec cailloux, racines (pleinssss), et quelques belles côtes (pour pouvoir relancer comme à l'entraînement), le tout sous un magnifique soleil. 

Morgane et Hervé ont eux aussi profité de ce magnifique parcours sur le 15km. Bravo Hervé pour ta 3eme place. 

Et mamie Véro fait elle aussi podium (chez les vieux mais pas avec canne.... ) sur le 26km, la rumba était bien représentée ce matin. 

Pour la petite histoire, Aude marque des précieux points pour la boussole d'or et rate la 3eme place de peu suite à son erreur d'aiguillage. Mais elle aura eu son selfie poney...

La bière était bien bonne et les chips de manioc pour l'accompagner passaient très bien. 

Mais le moment le plus dur de la matinée a été de remonter la côte du parking avec les 2x 5kilos de farine du podium..... 

En résumé, c'était un vrai trail exigeant mais dans des conditions parfaites, une belle découverte à refaire l'année prochaine !

 

15km: 450d+

36.COTTEREAU HERVE 1:23:08 3° Masters 5 Homme

163.ROLLOT MORGANE 1:41:17 12° Seniors Femme

 

26km 850d+ (mais officiellement il y avait plus de 900 et pas à ma montre....)

2.SALAUN BENJAMIN 2:11:29 1° Masters 0 Homme

16.BLACHE LEO 2:24:2 18° Seniors Homme

65.WILS AUDE 2:50:26 1° Masters 0 Femme

77.NARDOT STEPHANE 2:54:58 6° Masters 3 Homme

188.DUFOUR VERONIQUE 3:30:56 2° Masters 4 Femme

 

Et une petite pensée pour Sandra qui participait au Sanguinhal Wine Trail au Portugal : 26km et 530d+ sous une chaleur étouffante entre vignes et eucalyptus. Elle termine 4eme : médaille en chocolat en ayant elle aussi vendangé à plusieurs reprises...


Marathon de Paris - 02 avril 2023 :

Bravo à nos marathoniens du jour sur le parcours de Paris 2023.

Une météo quasi parfaite au réveil même si quelques rayons de soleil auraient été les bienvenus. Un parcours au final revisité réservant bien plus d’ambiance aux coureurs.

Les performances et le plaisir étaient au rendez-vous :

Félicitations au temps canon de Sébastien CLARA avec 2h51 au compteur et à nos deux nouveaux marathoniens : Aymeric DE PAS et Lionel BERNARD respectivement en 3h26 et 3h55.

Un vrai régal pour une délégation RUMBA de les accompagner vers la ligne d’arrivée.

Encore félicitations à vous 3 ! 👏👏👏


Trail du Josas - 26 mars 2023 :

Que de bons résultats pour la RUMBA au trail du Josas ce week-end. 

Plutôt que de longs discours les chronos parlent d’eux même :

 

Résultats Trail du Josas 2023 42km 1400 D+

70    102 REGNAULT CLAUDE                4h35'56 9,13 1°   M6H/2

 

Résultats Trail du Josas 2023 28km 900D+

43     392 PUGSLEY GARETH                2h25'33 11,54   5° M2H/43

44     502 TAVERNIER GERALD            2h25'34 11,54   6° M2H/43

45     253 DUPUY PIERRE RUNNING   2h25'35 11,54   2° M3H/45

108   501 TAVERNIER ANNE-SOPHIE   2h39'08 10,56   3° M1F/13

128   462 DEWAELE AURELIE               2h45'24 10,16   4° M1F/13

129   366 MORICLET PASCAL               2h45'25 10,16   4° M5H/22

219   265 FOUSSARD ANNABELLE       3h04'21 9,11     4° M0F/9

 

Résultats Trail du Josas 2023 15km 500 D+

24     619   COTTEREAU HERVE               1h12'24 12,43    3° M5H/31

130   542   BELBACHIR MOHAMED       1h28'45 10,14    8° M4H/42

149   670   FERNANDEZ MANUEL          1h30'30 9,94      4° M6H/11

168   863   QUILLERE VALERIE                1h32'54 9,69      3° M4F/19

276   559   BON PHILIPPE                         1h41'03 8,91      1° M7H/7

280   694    GOURRIER MICHEL               1h41'16 8,89      1° M8H/1

314   887    SALAUN MARIE-CLAIRE        1h43'44 8,68       5° M5F/7

372   513    ADAM BERNADETTE              1h49'16 8,24      1° M7F/1

417   639    DELEN JEAN-LOUIS                 1h57'06 7,69     6° M7H/7

 

Quelques photos pour illustrer le trail de Jouy en Josas qui reste un must dans la région avec une superbe organisation, un parcours sympa et une ambiance au top.

Merci aux accompagnateurs d’être venus nous supporter !


Trail d'Auffargis et Ecotrail - 18/19 mars 2023 :

Depuis quelques années et les nombreuses participations au trail d'Auffargis, nous avons déjà vécu des déboires qui se sont maintenant transformés en anecdotes rigolotes qu'on raconte aux anniversaires club. 

Le trail d'Auffargis est un vrai trail exigeant et cette édition spéciale 2023 n'a pas dérogé à la règle. 

On raconte toujours les exploits et les podiums mais le trail et la course à pied, c'est aussi une belle école d'humilité. On a beau faire une préparation sérieuse avec des indicateurs de passage qui indiquent une très bonne forme, on ne peut jamais prédire de l'état de forme du jour J et c'est ça qui fait aussi la beauté du sport. on analyse, on s'adapte et on rebondit pour être plus fort. 

Je ne sais pas par quoi commencer pour vous décrire cette aventure de deux jours. On pourrait :

- Dès à présent décerner la boussole d'or à Doudou qui s'est encore une fois planté de chemin samedi soir, 

- Demander à Aurore comment elle fait pour être aussi fraîche et souriante du début à la fin de la course

- Parler du coup de stress de Pierre quelques minutes avant le départ qui avait pommé la puce

- Féliciter Morgane qui termine magnifiquement sa première course depuis Alix

- Demander à Brigitte comment elle fait pour rester immaculée (Sandra, tu prendras des cours.... cf info d'après) 

- Vous parler de Sandra qui est restée coincée dans la boue jusqu'à la taille (on a pas la photo de pendant mais heureusement on a celle d'après) 

- Vous montrer la vidéo de Doudou après l'effort (il a pris 80 ans en quelques heures)

- Vous narrer les exploits de Mélanie qui en plus de terminer première femme sur le 62km réussit même a nous distancer alors qu'on était venus la chercher

- Mettre un carton à Seb qui avait encore dit : je pars tranquille.... Et qui termine 1er samedi, 3ème dimanche et 1er sur le Challenge

- Mettre un 2ème carton au boulet qui a oublié Léo dimanche matin à la mairie....

- Vous parler du pique-nique d'après course : on a même invité le super speaker à boire une bière et à manger du gâteau

- En parlant de gâteau, si vous avez manqué le gâteau aux marrons et au rhum de mamie Marie-claire, vous avez raté un truc de ouf ! 

- Et pour finir féliciter tous les coureurs et supporters pour leurs performances , leur bonne humeur et la super ambiance de ces deux jours. 

Évidemment j'en oublie beaucoup mais ça laissera des choses à raconter pendant les anniversaires Rumba.  J'espère que je n'ai oublié personne dans les résultats ci dessous. 

Merci à tous.

 

RÉSULTATS: TRAIL D'AUFFARGIS 15KM

1. CLARA Sébastien 1:07:40

6. BOUTIN Florent 1:11:55

12. SALAUN Benjamin 1:15:34

19. BLACHE Léo 1:20:23

36. SAVINO Gil 1:28:30

48. PRESTON Timothee 1:33:20

51. NARDOT Stéphane 1:33:56

62. CHARPENTIER Adrien 1:39:55

84. BOUDART BERGONIER Aurore 1:48:39; 

85. JANEX Pierre 1:48:40

124. ROLLOT Morgane 1:54:16

 

RÉSULTATS : TRAIL D'AUFFARGIS - 26 KM 

3. CLARA Sébastien

29. CODY Laurent 2:21:47

42. BLACHE Léo 2:28:47

62. PICHON Éric 2:33:55

71. SALAUN Benjamin 2:35:15

88. WILS Aude 2:39:06 

130. DESBUREAUX Christian 2:46:22

146. MARQUES Frederic 2:49:26

164. CHARPENTIER Adrien 2:53:10 

167. NARDOT Stéphane 2:54:01

190. VITORINO Sandra 2:57:51

224. FAOUEN Brigitte 3:04:41

272. DUFOUR Véronique 3:13:28

290. JANEX Pierre 3:18:49

 

RÉSULTATS : TRAIL D'AUFFARGIS - 62 KM 

16. BOUTIN Florent 6:26:57 (4eme du challenge )

31. LANNOY Mélanie 6:56:27 et 1ere Femme

 

Et dans la série résultats du weekend : 

Ecotrail 45km : Nicolas Cotineau 75ème en 4h01'30

 

Bravo !


Semi-marathons du week-end - 12 mars 2023 :

Avant Auffargis ce week-end où le club sera fortement représenté, plusieurs coureurs étaient disséminés sur différents semi-marathons ce dimanche 12 Mars afin de représenter la Rumba.

 

Aymeric, François et Philippe B. prenaient le départ d’une grande classique à Rambouillet. Lionel a sagement ménagé son genou qui le taquine afin d’être fin prêt à en découdre avec le marathon de Paris dans 3 semaines.

Les perfs sont au rendez-vous et nos coureurs ont pris du plaisir :

Aymeric : 1h36

François : 1h52

Philippe B. : 2h10

 

Aurora et Jacky se sont élancés sur le parcours de Rueil-Malmaison et ont dignement représenté la Rumba avec de beaux chronos :

Aurora : 1h48

Jacky : 1h48

 

Enfin, un trio a voulu partir à l’aventure en se rendant sur la 3ème édition du Semi de Cabourg : Gareth, Pierre et Fabrice.

Parcours roulant sur 2 boucles en longeant le front de mer et de bonnes conditions météorologiques pour une mi-mars. Un très beau semi propice aux performances que nous vous recommandons.

Fabrice : 1h27

Gareth : 1h32

Pierre : 1h34


Bike & Run de la Minière 2023, Guyancourt - 12 février 2023 : 

Qui a eu cette idée à la con de faire un run and bike au juste ? 

L'avantage de faire des courses pas loin de la maison c'est qu'on peut y aller à vélo donc le rdv est donné à 8h30 avec Sandra pendant que Aude et Timothee se retrouvent à la mairie la tête encore enfarinée de la nuit. 

Après quelques coups de pédales, nous retrouvons Adrien aux dossards qui a perdu son coéquipier pour une sombre histoire de casque oublié (il arrivera laaarge 20 minutes avant le départ finalement ....). Pour couronner le tout, Adrien a choisit une paire de chaussure aérée non homologuée podologiquement.

Après un court échauffement, le départ est donné grosses cuisses à 2'30 au 1000 (c'est bon les gars ? Je peux arriver devant les gamins de Thoiry avec ce chrono ?) 

Au bout de 500m de course, premier changement de vélo pour récupérer son coéquipier dans le cafouillage général et c'est parti pour 15km de 30/30 avec 3 grosses montées. 

De nombreux Rumbasiens avaient fait le choix de délocaliser leur sortie longue du côté des étangs de la minière et nous avons eu la joie d'avoir des encouragements réguliers sur tout le parcours. (désolé, on ne pouvait pas répondre, on était lactiques au bout de 500m....)

Bien évidemment les plus sadiques s'étaient postés en haut des grosses bosses pour voir la tête de Titi au bord de la rupture alors que le coach avait décidé unilatéralement d'attaquer dans la côte pour prendre le large ("ralentis, je vais pas tenir" mais finalement ça a tenu héhé) 

Finalement après une dernière montée bien raide (dans laquelle nous attendaient encore François et Éric), nous terminons la course en tête avec mon binôme de choc Timothée (sans même avoir eu recours à tout engin à moteur... C'est un véritable exploit). 

Pas loin derrière, les bikettes (Sandra et Aude) terminent elles aussi premières juste devant Adrien et son ami Matthieu qui malgré une première expérience se sont bien amusés et ont même réussi à chambrer les bikettes (rien qu'une fois et au début de la course... Après plus de son...plus d'images !)

Une belle matinée avec la Rumba au top et surtout une équipe de supporters géniale. 

Merci à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures toujours aussi fun (même si on s'est tous demandé ce qu'on faisait là au bout de 5 minutes de course....)

PS : il y a une photo avant/après, à vous de deviner !

PS2 : Joyeux anniversaire papa photographe et coach chrono pour les écarts : " il était partout sur le parcours" dixit Sandra.


MaxiCross Bouffemont - 05 février 2023 :

10 Rumbasiens quittent les Yvelines pour participer à un des trails figurant parmi les plus réputés d’Ile de France.

Après un réveil très matinal, en route pour la forêt de Montmorency ! A nous ce parcours redoutable et redouté !

La météo plutôt clémente a rendu la course moins difficile que prévue. Néanmoins, ce trail reste assez exigeant avec ses 1000 mètres de D+ et ses quelques passages techniques ou artistiques (la boue ça glisse … n’est-ce pas Mélanie).

Nous avons passé une belle matinée dans une ambiance fort sympathique, un groupe au TOP et des belles performances au rendez-vous.

Maintenant, il nous reste à « décrotter » nos chaussures pour nos prochaines aventures.

Adrien C : 3h16

Adrien L : 3h20

Aurora : 3h33

Brice : 2h34

Eric : 2h47

Frédéric : 3h26

Laurent : 3h02

Léo : 2h37

Mélanie : 2h50

Nicolas : 2h33


Alti & Co Marathon "1er marathon de France"

08 janvier 2023 :

Seul on va vite, ensemble on va plus loin n’est-ce pas ?

Ce dimanche avait lieu le 1er challenge sur route de France de l’année à Cernay La Ville.

Une météo clémente pour un 8 Janvier et une bonne ambiance régnait sur ce parcours champêtre et bucolique. Mais quel parcours difficile ! 

Brigitte représentait la Rumba sur le semi-marathon solo (Nous espérons qu’Aurore va bien mieux) et signe un joli chrono en 1:54:52 et en se classant 314/570 et 5ème de sa catégorie. Bravo Brigitte !

Sur le marathon relais, 5 duos se sont challengés afin de nous ramener 3 podiums par catégorie.

La Rumba termine 4e, 5e, 6e, 7e et 16e sur 17 équipes.

Une vraie belle journée avec de nouveaux souvenirs plein la tête, vraiment top ces challenges par équipe !


Marathon de Valence - 04 décembre 2022 :

Le voici le voilà le résumé de cette formidable aventure !

Nous étions donc 8 coureurs de la Rumba accompagnés de 4 supportrices de choc en ce Dimanche 4 Décembre.

Un beau soleil, 13 degrés au départ et 19 à l’arrivée, une 

attente dans les sas avec une ambiance impressionnante de battements de cœur. On a bien ressenti le marathon d’élites avec une organisation impressionnante et plusieurs records battus à l’arrivée.

Un parcours roulant, une météo idéale et une ambiance de feu sur le parcours notamment lors du second semi.

L’arrivée est tout simplement magique sur une passerelle installée sur pilotis au dessus du lagon Valencian.

Poussés par le public en folie et à l’aide d’une bonne prépa, 6 de nos 8 coureurs ont établi leur record personnel.

Un immense merci à notre coach Pierre de nous avoir concocté cette préparation minutieuse qui a porté ses fruits ainsi que son soutien permanent à nos côtés.

Cela restera un week-end mémorable !

Merci à tous nos amis Rumbasiens pour vos encouragements avant, pendant et après la course.

Viva la Rumba !


Asics SaintéLyon - 03 décembre 2022 :

Résumé de la Saintesprint 2022 : 24km/350D+. 2500 participants.

Tout avait pourtant si bien commencé.. 

Un voyage aux petits oignons.

Un retrait des dossards au poil agrémenté de beaufort et saucisson.

Une optimisation parfaite entre repos à l’hôtel jusqu’à la mise en place sur la ligne de départ. Nous démarrons donc tambours battant parmi les 30 premiers sur 2500 participants.

Timothee a même le temps d’aller taper  la discussion avec Benji sur le premier Kilomètre autour d’une allure correcte de 3:50 ().

Puis vint les premiers difficultés. Benji s’envola dans la nuit vers la gloire laissant le jeune Timothee seul dans la nuit face à lui même (il n’avait encore pas pris d’eau, heureusement le coach eu pitié avant le départ en lui procurant une flasque).

Le ravito du 12ème se passe sans encombre, Benji et Timothee se croisèrent même avec quelques minutes d’écarts. Puis patatra….

Au détour d’un chemin anodin perdu dans la montagne, le jeune Timothee cru bon foncer tout droit dans une descente bitumée… mais malheureusement il omît de basculer sur un jeune chemin étroit à peine visible… Il continua sur ce chemin jusqu’à arriver dans une zone désaffectée le long d’une voie rapide. Terrifié, il envoya un message vocal à Benji qui ne le verra qu’à l’arrivée en sirotant une bière.. 

Plusieurs choix s’offrirent alors à Timothee. Hurlant dans la montagne de rage, il coupa sa montre et se mit à faire du morse avec sa frontale. Fallait il rendre le dossard et rentrer en marchant ou bien tenter le diable? Après mûre réflexion, il choisit la deuxième option. Plusieurs voitures passèrent sans se préoccuper de son sort. Mais une jeune Capture salvatrice lui proposa de le remettre sur le droit chemin. N’en croyant pas ses yeux, Timothee reprit sa route vers Lyon.

A l’arrivée, ce fut le chaos. Le speaker annonce Benji 12ème. Non comptabilisé sur live trail, puis 38e avant finalement d’être reclassé à sa juste place. Finalement 15e.

Timothee n’est pas en reste. Puisque malgré ses péripéties il finit à une honorable 55e place. Il se positionne dès maintenant comme favori à la boussole d’or 2023.

Pour de plus amples informations, nous vous raconterons tout ça de vive voix mardi.

Bon Dimanche à tous.

Benji et Timothée


Marathon de Deauville - 19 novembre 2022 :

La RUMBA a Deauville  !

18 Rumbasiens présents sur différents formats :

- 5 Marathoniens : Annabelle, Anne-Sophie, Mélanie, Gil et François.

- 1 Semi-marathonien : Gareth.

- 12 Marathoniens en Duo : Aurore et Brigitte, Aude et Aurélie, Aurora et Jacky, Marion et Adrien, Lionel et Timothée, Pierre et Fabrice.

Une averse de bonnes nouvelles et de belles performances :

- Nous revenons avec la première marche du podium du Marathon Duo Féminin. Bravo Aude et Aurélie .

- 2 Rumbasiens ayant franchis la ligne de leur premier marathon : Annabelle et Gil.

- 2 nouveaux records personnels sur la distance pour Anne-So et Mélanie.

- 1er semi -marathon pour Aurore et Marion.

- Lionel bat son record sur semi.

Seule défaillance de la journée : Timothée n’a pas réussi à nous rattraper  (lol)

Une bien belle journée Rumba malgré la météo normande de Novembre. 

À bientôt pour de nouvelles aventures…